Mundillo Taurino

Bougue : Christian Parejo remporte le 25ème Bolsin de Bougue

Bougue, Dimanche 5 mai 2019

5 erales du Camino de Santiago (toréable, juste de force, nobles) pour

Alejandro Contreras Tarin (E.T.Valencia) turquoise et or : silence

Miguel Uceda Vargas (E.T.Camas) rouge et or : salut et une oreille

Christian Parejo (E.T.Chiclana) bleu de france et or : salut et une oreille avec pétition de la seconde

Le 25ème Bolsin de Bougue avait débuté par la traditionnelle tienta matinale où 10 novilleros se sont affrontés pour une place en finale avec du bétail de Camino de Santiago.

Alejandro Contreras Tarin, Miguel Uceda Vargas et Christián Parejo se sont démarqués et qualifiés à l’issue de la matinale.

Alejandro Contreras Tarin ouvre la novillada face à un eral de Camino de Santiago. Un peu désordonné au capote, l’espagnol entame bien sa faena face à un adversaire noble et toréable malgré son manque de force. Contreras torée sur les deux côtés mais sa faena manque fortement d’alegría. Il tue au second essai d’une entière efficace.

Uceda Vargas reçoit par véroniques ajustées le second Camino de Santiago. Bon quite par chicuelinas de Cristian Pérez duquel répond avec moins de réussite Uceda Vargas. Le novillero de Camas trace une faena volontaire avec des passages intéressants. Parfois un peu brusque, il met à terre un eral qui est faible. Parfois en difficulté, Uceda Vargas réussit à rester propre. Il tue d’une entière efficace. Salut

Réception accrochée du 3ème par Christian Parejo. Quite par chicuelinas de Conteras. Le novillo proteste dans la muleta de Parejo. L’espagnol parvient à s’en débrouiller même s’il est brusque dans ses gestes. Le fond de noblesse de l’animal permet à Parejo de lier ses muletazos. La seconde partie de faena est mieux construite, moins accrochée, dans laquelle l’espagnol sort un travail convenable. Salut

Uceda Vargas face au 4ème. Bonne réception à la cape face à un novillo bien fait, avec du gabarit. L’espagnol débute sa faena par statuaire bien exécutées. Le novillo est noble et mobile en début d’acte. Avec torería et maîtrise il trace plusieurs séries de bonnes factures. Le novillo baisse ensuite d’intensité, avec la tendance à se rapprocher des planches. Sur la fin, l’espagnol manque un peu de sitio. 1 entière efficace et 1 oreille.

Christian Parejo face au 5e de Camino de Santiago. Une nouvelle fois, l’espagnol réalise une réception brouillonne de son opposant . Le novillo est mobile. Il permet à Parejo de tracer une faena plaisant, notamment à droite. Toutefois sa faena manque de sitio sur ce côté. À gauche, la charge du novillo est moins longue. Il s’essaie mais se fait rapidement désarmer. En revenant à droite, l’espagnol sert une bonne fin de faena alternant les passages statiques et les séries de derechazos. Il tue d’une entière efficace mais tombée. 1 oreille

À l’issue de la novillada sans picadors, Cristián Parejo a été déclaré vainqueur du 25e Bolsin de Bougue.

Jean Dos Santos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *