Retour sur la Féria de Céret 2017

Retour sur la Féria de Céret 2017

Octavio chacon 1Céret, vendredi 14 juillet

6 toros de Miura et 1 de Yonnet (5e bis) pour

Paulita : silence et silence

Octavio Chacon : salut et une oreille

Pepe Moral : sifflets et silence

Décevante corrida de Miura pour l'ouverture de la Féria de Céret. Un lot manquant de coopération, souvent absent lors du tercio de pique. La seule lueur de cette corrida est le 2nd sobrero de Christophe Yonnet, noblon dans la muleta d'Octavio Chacon qui profite des qualités de son adversaire pour couper la première oreille de la Féria. Pepe Moral trop en retrait face à son premier et mal loti face à un second, Paulita donne 2 faenas périphériques sans intérets.

Maxime solera 1Ceret, samedi 15 juillet - Matinal

6 novillos de Raso de Portillo pour 

Mario Palacios : Silence et Silence, Silence 

García Navarrete :  Salut et Blessure

Máxime Solera : Salut et Vuelta

Compte rendu complet de la novillada ICI

Le français Maxime Solera, seul tricolore au cartel cette année, fait une nouvelle fois bonne impression face à une novillada de Raso de Portillo.

Sanchez varaCéret, samedi 15 juillet, tarde

6 toros de Saltillo et 1 toro de Yonnet (2e bis) pour

Sanchez Vara : silence et vuelta après pétition

Pérez Mota : blessure et silence

Gomez del Pilar : silence et applaudissements

Difficile corrida de Saltillo pour cette seconde de Féria. Sanchez Vara fait la meilleure impression faisant preuve d'adresse et de métiers face au 4e de la tarde. Gomez del Pilar hérite du pire sorteo de la tarde. Il fait preuve de courage et d'entrega mais sa marche de manoeuvre est réduite.

Alberto aguilar 2Céret, dimanche 16 juillet

6 toros de Escolar Gil pour 

Fernando Robleño : salut, salut après avis, salut après avis

Alberto Aguilar : silence, une oreille, une oreille

Le 6e toro a été primé d'une vuelta posthume.

Difficil lot de José Escolar Gil pour ce mano a mano entre Fernando Robleño et Alberto Aguilar. Ce dernier triomphe en estoquant un quatrième dangereux devant lequel il est l'auteur d'une faena méritoire. Son dernier est meilleur et Aguilar signe de nouveau une bonne prestation et ouvre la grande porte !

Fernando Robleño donne lui aussi une tarde importante mais il n'arrive pas à estoquer ses adversaires. Dommage.

Photos : Muriel Haaz, Toromomento

Alberto aguilar 2

Date de dernière mise à jour : 18/07/2017