Dr Poirier : Il était impossible de sauver Ivan Fandiño"

Dr Poirier : Il était impossible de sauver Ivan Fandiño"

Img 0556"Il était impossible de sauver la vie à Ivan Fandiño. Les dommages qu'il présentait au niveau des poumons, du foie et des reins étaient irréversibles. Ni à l'infirmerie des arènes, ni à l'hopital on aurait pu faire quelque chose". Voilà la déclaration du docteur Poirier, chef de service de l'hopital Layné de Mont de Marsan.

Ivan Fandiño a été attrapé par le troisième toro de la tarde alors qu'il effectué un quite par chicuelinas. Le toro l'a bousculé et envoyé au sol avant que dans un second temps, il lui donne un coup de corne dans le thorax droit.

A son arrivée à l'infirmerie, Ivan Fandiño était déjà mal en point :

"Quand Fandiño est entré dans l'infirmerie, il n'avait quasiment aucun pouls. Il était impossible de lui prendre la tension artérielle tellement qu'il était faible. Le décès était iminante. On ne pouvait rien faire pour lui, il n'y avait aucun moyen de le sauver".

"Le torero présentait dans l'abdomen 3 litres et demi de sang noir qui provenait des glandes hépatiques, signe que le foie avait éclaté à cause du coup de corne, qui en plus, a rompu la veine cave, ce qui a provoqué un sérieux oedème interne. On ne pouvait rien faire pour le sauver"

Ivan Fandiño hommage

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/06/2017