Nîmes : Manuel Escribano coupe la première oreille de la féria

Nîmes : Manuel Escribano coupe la première oreille de la féria

Manuel esrcribano nimesNîmes, vendredi 2 juin

6 toros de La Quinta pour

Rafaelillo : salut et applaudissments

Manuel Escribano : oreille et silence

Roman : silence et silence

1⁄2 arènes

La corrida d’ouverture de cette feria s’est avérée totalement décastée, faible à la limite de l’invalidité et à la noblesse innocente à l’exception notable du second, le plus brave en 2 piques et de plus de parcours. Tous de présentation discrète pour une arène de 1er catégorie et certains me semblant hors type.

Rafaelillo et Roman se sont mis à la hauteur de leurs adversaires respectifs, décastés et faibles, toréant toujours à la périphérie.

M.Escribano a été en dessous des qualités de son premier, noble et d’un long parcours, totalement décentré et abusant du pico. Le toro lui tendait pourtant les 2 oreilles. Ses poses de banderilles ont été inégales et l’on retiendra un quiebro au fil desplanches.

Bref, l’ennui a prévalu....

Jean Luc Labarchède

Album photos Jean Pierre Souchon

Date de dernière mise à jour : 03/06/2017