Istres : Sébastien Castella sort en triomphe en ouverture

Istres : Sébastien Castella sort en triomphe en ouverture

Img 0701 copierIstres, Vendredi 23 juin
Toros de Garcigrande pour 

 Sébastien Castella : Oreille et Deux oreilles 

José Maria Manzanres : Salut au tiers et Oreille

Thomas Joubert : Salut au tiers et Oreille

9/10 d'arènes. 35°C. Sébastien Castella a brindé son premier toro au ciel. Thomas Joubert a brindé son premier à Christian Montcouquiol.

Ouverture de la Féria d'Istres avec la corrida de Garcigrande, mal présenté, inégal de jeu et manquant généralement de caste. Juste de force dans l'ensemble (6 piques).

Img 0157 copierSébastien Castella sort a hombros des arènes du Palio. Il se rend la tâche facile grâce à sa technique qui lui permet de donner deux bonnes faenas.

José Maria Manzanares connait une tarde faite de contraste où il livre un premier combat inégale en intentsité et pauvre dans le contenu avec le pire toro de la tarde, manquant cruellement de caste. Il se reprend face à un second plus coopératif. Il réussit ce qu'il entreprend et lie les séries une à une. Il rate un premier recibir mais coupe une oreille.

Thomas Joubert est aux abonnés absents. Il touche 2 bons toros qui chargent malgré leur manque de force. Joubert donne deux faenas identiques : il débute sur une grosse intensité avec des muletazos bien réalisés mais peu à peu, il est dépassé par ses adversaires et passe à côté d'un triomphe qui lui tendait la main.

Toro a toro

Castella 3Premier toro du fer de Domingo Hernandez, juste de présentation. 1 picotazo. Début de faena par le haut pour atténuer la faiblesse de son adversaire. Le toro suit la muleta sans toutefois faire preuve de noblesse. Castella trace des séries à moitié convaincantes mais sincères. À gauche, il offre 2 séries de naturelle bien réalisées, avec temple et classe. En fin de faena, il réduit la distance pour conserver au maximum la charge du toro. 1 estocade de côté efficace grâce à l'intervention des peones. 1 oreille.

Le second du fer de Garcigrande est totalement decasté. Il manque de fond et de saveur. Réception sans artifice à la cape de Manzanares. 1 pique. La faena est superficielle avec des séries qu'on doit seulement à la technique du torero d'Alicante. La fin est ternie par la mauvaise volonté du Garcigrande. Salut au tiers

Le troisième toujours juste de présentation, prend une bonne pique par la cuadrilla de Joubert. L'arlésien se démarque au capote par gaoneras et chicuelinas. Le début de faena est très bon. Il débute par des cambiadas au centre du ruedo. Il connaît ensuite 3 bonnes séries dans lesquelles Thomas Joubert mêle temple et liant. La seconde partie est décousue. Joubert se fait accrocher trop souvent, il n'arrive pas à profiter des qualités de son adversaire. Salut au tiers

Thomas joubert 5Le 4e est pour l'instant le meilleur du lot. Mal présenté et de petit gabarit. 1 pique. Castella débute lui aussi par des cambiadas dans le dos. Le toro vient de loin et Castella peut approfondir ses muletazos. Il donne une faena de bonne intensité en exploitant les deux cornes. Il s'adapte au toro et sa perte de vitesse progressive pour garder le rythme. Il estoque d'une épée tendida efficace. 2 oreilles

Le 5e de présentation moyenne toujours, est bien reçu au capote par Manzanares. 1 pique. Début de faena simple où Manzanares cherche comment développer les qualités de son adversaire. En laissant la muleta devant le museau du toro, l'espagnol réussit à lier les séries. Avec des premières trop rapides, Manzanares installe peu à peu son temple et termine bien la faena. Il pinche à recibir une première fois avant une seconde entière manquant légèrement d'efficacité. 1 oreille

Le dernier, un poil plus haut mais toujours juste de présentation. 1 pique. Thomas Joubert  débute sa faena contre les planches pour l'amener ensuite vers le centre. Il peine à trouver la bonne distance de son adversaire et ne réussit pas à s'accorder comme il le voudrait. Il est accroché et sa faena est brouillone. En fin de faena, Joubert se reprend et signe 2 séries méritoires qui sauvent sa lidia. Le toro méritait mieux, Joubert aurait pu faire mieux aussi..

Jean Dos Santos & Kevin Laffargue

Date de dernière mise à jour : 24/06/2017