Madrid : Antonio Ferrera coupe 1 oreille

Madrid : Antonio Ferrera coupe 1 oreille

Antonio ferreraMadrid, dimanche 21 mai

6 toros de Las Ramblas pour

Juan José Padilla : silence et ovation

Antonio Ferrera : silence et une oreille

Manuel Escribano : silence et silence

Le premier Las Ramblas est juste de force. Il réussit à maintenir son énergie jusqu’au tercio de banderilles partagé entre les 3 toreros. Juan José Padilla ne peut rien faire dans une faena où le toro est arrêté et ne charge pas.

Le second sort plus gazif, est bien accueilli par Antonio Ferrera au capote. Il mène une excellente lidia jusqu’au cheval. Une nouvelle fois les 3 toreros partagent un très bon tercio de banderilles. La faena compose en trombe avec 3 bonnes séries avec la muleta, temples et avec beaucoup d’élégances. Or le toro ne peut suivre plus et la faena perd toute intensité. Silence

Le troisième, manso, pose des problèmes pour rencontrer le picador (2 légères piques au total). Comme le premier, ce toro de Las Ramblas manque de charge et de moteur dans une faena. Silence

Juan José Padilla reçoit le quatrième à genou contre les tablas jusqu'au centre de la piste. Il met de l'alégria dans sa lidia. Le toro lui fait espérer quelques possibilités après un bon tercio de banderilles. Il débute sa faena à genou et continue par de bonnes séries à droite. Le toro perd en intensité au fil de la faena et ne permet pas à Padilla d'aller au bout de son travail.

Le cinquième toro de Las Ramblas est le meilleur du lot. Il permet à Antonio Ferrera de s'exprimer lors des trois tercios. La faena du torero extremeño est très suave et bien rythmée. Ferrera profite des bonnes charges pour tracer une faena homogène construite sur les deux cornes. Une estocade efficace et une oreille méritée.

Manuel Escribano reçoit le 6ème, sérieux de présentation à Puerta Gayola. Il entame sa faena par des cambiadas. Il continue sur la corne droite mais le toro s'essoufle une nouvelle fois.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau