Zaragoza : Triomphe et cornada pour Cayetano

Zaragoza : Triomphe et cornada pour Cayetano

Zaragoza ponce 1Zaragoza, Mercredi 11 octobre 2017
Feria del Pilar
Toros de Juan Pedro Domecq  et Parladé (1º, 2º et  3º) pour

Enrique Ponce : Silence, Oreille après un avis avec pétition de la seconde et Vuelta

 Cayetano : Deux oreilles et blessure

Ginés Marín : Ovation avec salut et Silence

  Zaragoza ponce cayetanoPARTE FACULTATIVO DE CAYETANO – “ Coup de corne au niveau de face interne du tiers supérieur de la cuisse gauche avec un orifice d'entrée de 6cm et de trois trajectoires : une supérieure qui va jusqu'au publis, une autre postérieure de 10cm qui touche les adducteurs et une autre inférieure de 20cm qui touche le cuadriceps. Grosse hémoragie. Pronostic grave qui l'empêche de continuer la lidia"

Album photos ICI

Album photos de Joel Buravand ICI

Enrique Ponce ne put s'exprimer avec un premier Juan Pedro Domecq, qui manquait de race. Le valencien delivra de bonnes passes de cape avant que le toro ne soit un peu charier à la pique. Brindis au public. Le toro s'arrête rapidement et il proteste à chaque passes. Le matador de Chiva tente tout pour tirer le maximum d'un toro faible. Deux pinchazos et entière. Silence

Cayetano 3Le second sort avec plus de mobilité et d'alegria lors des premiers tiers, il humilie peu et il lui manque de la fixité lors des premières passes. Bon quite par chicuelinas de Ginés Marín, Cayetano va au centre du ruedos par de bonnes trincheras, augmentant l'intérêt du public. Ensuite, il dessine de bonnes séries sur la droite avec temple. Le toro embiste a demi-hauteur mais il donne un espoir de triomphe de part sa mobilité et ses répétitions. A gauche, ce ne fut pas la même chose, dès la deuxième série le toro donne un coup de tête, grosse voltereta à Cayetano qui reste un moment sur les pitons et il sort avec la tête remplie de sang et un coup de corne de trois trajectoire dans le haut de la cuisse gauche. Mais Cayetano reste en piste et il termine sa faena, montrant beaucoup d'entrega et d'envie de triompher. Il dessine une série de plus à droite avant de réaliser une grande estocade. Deux oreilles remise à son banderillero pendant qu'il était transporté à l'infirmerie. 

Zaragoza ponceLe troisième, fut renvoyé au coral après s'être abîmer une patte. A la place est sortit, le sixième portant le fer de Parladé. Le troisième vient de loin au cheval mais il est peu piqué. Ginés Marín est très disposé, il débute sa faena au centre, avec beaucoup de fermeté. Le toro est exigeant, il montre beaucoup de caractère et il embiste quand tu le cite à moyenne distance mais plus la faena avance plus le toro se décompose. Ginés cherche le triomphe, montrant beaucoup de quietud et de sécurité lors d'une faena de grand mérite. Les meilleures séries furent sur la droite. Si il n'avait pas pincher il aurait pu couper une oreille. 

Personne ne voualit le quatrième. La science du toreo de Enrique Ponce a reussi a faire rompre le toro, qui embiste par moment avec rythme. Ponce arrive à lier des muletazos sur la droite, toréant avec beaucoup de goûts. Quelques naturelles furent de très bonne facture. Il dessina des muletazos avec un temple d'anthologie. Sa faena fut un exemple d'inventivité, fataisie et originalité. Il termine sa faena par redondos avec les genoux fléchit, qui eurent des échos sur les tendidos. La faena est allée à mas. Entière, le toro tarde à tomber. Oreille 

Zaragoza gines marinLe cinquième est compliqué, il ne s'emploi pas, sans transmission, justes de forces. Face à lui, Ginés Marín ne put montrer autre chose que sa bonne volonté. 

Le sixième, embiste mieux à droite sur les premiers tiers. C'est de ce côté qu'Enrique Ponce, il s'abandonne dès le début de faena avec rythme, suavité et très relaché. Ponce ne toque casiment pas, il peut lier les muletazos sur ce piton. Cette première partie de la faena fut le meilleur de sa faena. Le Juan Pedro a du mal à s'employer, Ponce s'arrime pour un final avec beaucoup d'entrega. Il pincha la première fois à cause d'une banderille, demi-lame et un descabello. Ovation et Vuelta al ruedo. 

Date de dernière mise à jour : 13/10/2017