Bayonne : Paco Ureña coupe l'unique oreille d'une décevante corrida de Bañuelos

Bayonne : Paco Ureña coupe l'unique oreille d'une décevante corrida de Bañuelos

Paco urena bayonneBayonne, Mercredi 15 août

6 toros d'Antonio Bañuelos pour 

Juan Bautista : salut et silence

Paco Ureña : salut et une oreille

José Garrido : silence et silence

La désormais traditionnelle corrida goyesque de Bayonne s'est déroulée devant un 2/3 d'arènes. Le lot de Antonio Bañuelos a globalement déçu, par manque de rythme et d'options de triomphe pour les acteurs du jours. Dans l'ensemble bien présenté voir même très bien, notamment le second exemplaire de la tarde.

Juan Bautista n'a pas de grandes options. Il donne une faena volontaire au premier et abrège rapidement face à un second sans options.

Paco Ureña a donné une tarde pleine d'engagement et de volonté. Il a su profiter des quelques qualités de ses deux adversaires pour couper l'unique oreille de la tarde.

José Garrido, un peu superficiel face à son premier, s'est bien rattrapé face au second avec une faena engagée mais réduite à la charge monotone de son opposant.

Toro a Toro

Le premier Antonio Bañuelos, bien fait, est distrait à sa sortie en piste. Le toro prend une bonne pique. Sur la seconde rencontre le palo se brise. Juan Bautista trace une faena sur les deux pitons face à un toro qui se réfugie vite contre les planches. L'arlésien fait l'effort mais ses options sont réduites. Salut au tiers.

Le deuxième Bañuelos, très bien présenté, est difficile à comprendre à sa sortie en piste. Il prend deux piques en mettant du temps à charger le picador. Début de faena très technique de Paco Ureña, appliqué sur chaque passe. Il réussit à intéresser son opposant, liant deux bonnes séries droitière. Il tue d'un 3/4 de lame plus une entière efficace. Salut

José Garrido face au troisième de Bañuelos. 2 piques. L'espagnol trace une faena volontaire face à un toro manquant de rythme. Le piton droit permet de garder quelques détails artistiques qui relève la faena. Silence

Juan Bautista soigne sa réception capotera face au 4e de la tarde. Le toro prend deux piques. L'arlésien n'arrive pas à s'accorder avec son adversaire après deux séries droitières accrochées. Il abrège la faena d'une entière efficace. Silence  

Le 5e de la tarde, bien présentéest difficile à fixer. Il prend deux piques. Paco Ureña trace une faena volontaire avec beaucoup d'effort pour essayer de tirer le maximum d'un toro manquant de rythme. Sincère dans son attitude et ses gestes, il connecte avec le public. Il tue d'une entière efficace et coupe une oreille pour l'engagement incontestable d'Ureña cet après-midi.

Le dernier toro pour José Garrido, un sobrero du même fer bien présenté. Deux piques. L'espagnol trace une faena volontaire où il tente d'extraire le maximum des possibiltés de son adversaire. Il laisse de bons détails malgré le manque de rythme du Bañuelos.

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Mer 15 Août 2018