Bilbao : La verdad de Juan Leal et le métier d'Octavio Chacon dominent la tarde

Bilbao : La verdad de Juan Leal et le métier d'Octavio Chacon dominent la tarde

137231Bilbao, dimanche 26 août

5 toros de Miura et 1 toro de Salvador Domecq (5e bis) pour

Octavio Chacon : salut au tiers, une oreille et applaudissements

Pepe Moral : silence et vuelta

Juan Leal : une oreille avec blessure

Très faible affluence encore une fois. 12 piques

La corrida de Miura qui clôturait la Féria de Bilbao, s'est révélée sérieuse de présentation et lourde de poids. 2 toros jugés invalides ont été remplacés, un du même fer et l'autre par un exemplaire de Salvador Domecq, inadapté dans le type de la course. Seulement 12 piques avec des toros qui ont parfois manqué de force pour s'impliquer sous le fer de la cuadra de caballo. Distincts de comportement, il a fallu de la détermination chez les acteurs du jour pour sortir des faenas cohérentes.

Juan Leal a livré un grand combat face à son unique adversaire de la tarde qu'il l' a sévèrement secoué lors de la faena et en portant l'estocade. Le français a payé de sa personne pour obtenir un trophée de poids face à un sérieux toro de Miura. En portant une estocade sincère, Leal s'est vu infligé un coup de corne de deux trajectoires au niveau de la cuisse, atteignant le fémur. Plus d'infos à venir

Octavio Chacon a lui livré une tarde avec métier, mettant à profit sa technique et son sens de la lidia. Il coupe une oreille face à son second toro après une prestation inégale mais volontaire du début à la fin.

Pepe Moral a effectué une vuelta face à son second, un sobrero du fer de... Salvador Domecq (??!!!). Moins en vue que ses compagnons de cartel, il a manqué de sitio lors de sa seconde faena laissant des muletazos donnés à la périphérie de sa muleta.

Toro a toro

Le premier Miura est lidié par Octavio Chacon, soigneux dans sa conduite. Le toro prend deux piques avec un bon travail du picador Juan Melgar. Le toro pousse sur les deux rencontres avec un fond de bravoure mais manque peut-être de force pour l'exploiter. Le manque de condition du toro dans le dernier tiers contraint Chacon à des séries courtes. Sur le piton droit, l'espagnol réalise l'ensemble de sa faena valeureuse face à un toro à la charge courte. Il tue d'une entière rapide d'effet. Salut au tiers.

Réception et lidia appliquée de Pepe Moral qui varie ses passes de capote. 2 piques. Moral n'arrive pas à prendre le dessus sur son adversaire qui a un peu de charge. L'espagnol donne des muletazos sur les deux pitons sans profondeur. Le Miura est exigeant et la faena ne donne rien.

Le troisième prend deux piques où il s'implique davantage lors de la première rencontre. Salut de Manolo de los Reyes et Marco Leal après un bon tercio de banderilles. Juan Leal entame sa faena à genoux au centre du ruedo face à un toro qui passe très près jusqu'à ce qu'il attrape le matador français. Il se relève et repart immédiatement au combat avec des séries de grande valeur. Leal réussit à mettre en avant les qualités de son opposant, notamment sur le piton gauche par séries circulaires. Il tue d'une entière engagée et subit une nouvelle voltera importante. 1 oreille de poids pour le français et direction l'infirmerie.

Le quatrième toro de Miura sort avec le bout des cornes éclaté. Il prend deux piques en se défendant par coups de tête. Quite par chicuelinas de Chacon. Le toro se défend sur chaque muletazo et met en difficulté l'espagnol. Octavio Chacon reste sûr et tente de surpasser les difficultés de son opposant. Il réussit par intermittence à lier des séries en laissant des passages de valeur. Son estocade est bonne ce qui lui permet de couper une oreille

Le 5e est invalide. Il est remplacé par un toro du fer de... Salvador Domecq ! Juste de présentation, le toro prend deux piques. Pepe Moral trace une faena majoritairement gauchère face à un toro mobile, capable de répéter ses charges. Moral livre des séries souvent trop périphériques, qui allongent la charge du toro ce qui porte sur le public de Bilbao. Malheureusement il tue en plusieurs temps et perd une oreille. Vuelta

Juan Leal ne peut pas revenir pour tuer son deuxième adversaire. C’est Octavio Chacon qui s’y colle. Il hérite du premier sobrero, du fer de Miura, qui prend deux piques. Le toro garde la tête à mi-hauteur sans véritablement s’engager dans le dernier tiers. Chacon s’essaie à droite mais la courte charge du Miura ne lui offre pas beaucoup de possibilités. Silence

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Dim 26 Août 2018