Bilbao : Triomphe de Diego Urdiales face aux toros de Alcurrucen

Bilbao : Triomphe de Diego Urdiales face aux toros de Alcurrucen

Diego urdiales 2018 bilbaoBilbao, samedi 25 août

6 toros de Alcurrucen pour

Enrique Ponce : silence et salut au tiers

El Juli : silence et salut au tiers

Diego Urdiales : une oreille et deux oreilles

Diego Urdiales, qui faisait son premier paseo dans une arène de première catégorie cette année, est sorti a hombros des arènes de Vista Alegre de Bilbao après avoir coupé 3 oreilles de son lot de Alcurrucen.

Toro a Toro

Le premier Alcurrucen est bien présenté. Il ne se livre pas totalement dans le capote de Enrique Ponce. 2 piques sans histoire. L'espagnol essaie de s'accorder avec un toro qui va vite a menos. Il trace quelques séries droitières sans transmission avant de tuer en plusieurs temps. Silence

El Juli réceptionne bien le second de la tarde, bien présente. Bonne lidia avec une série de farol en amenant le toro au cheval. 2 piques. Bon quite de Diego Urdiales. Après une première série donnée par le haut rythmée, le toro baisse d'intensité et manque de mobilité. El Juli n'a aucune possibilité. Il porte une entière en place avec un "julipié". Silence

Diego Urdiales reçoit le troisième de la tarde lourd, qui est difficile à cerner à son entrée en piste. 2 piques. Le toro est mobile dans le dernier tiers et charge avec noblesse. Urdiales trace sa faena sur les deux pitons profitant du bon passage du toro. Il connecte avec les tendidos et réussit à enchaîner. Dommage que l'espagnol use parfois un peu trop du voile de sa muleta au lieu de rectifier son placement. Il tue d'une entière longue d'effet avec l'aide du descabello. 1 oreille.

Le quatrième pour Enrique Ponce prend deux piques. Le toro est maniable et réussit à répéter ses charges. Ponce trace une faena correcte sur les deux pitons avec une pointe de toreria qui embellit la faena. Malgré des muletazos donnés sur la périphérie, l'esthétisme et la technique du valenciano prennent le dessus.

El Juli reçoit le second sobrero de la tarde après s'être vu remplacé ses deux premiers opposants.

Le sobrero du fer d'Alcurrucen est très bien fait, avec de la tête. Ce toro est exigeant et montre sa présence dans le dernier tiers. El Juli trace une faena volontaire mais trop périphérique face à l'Alcurrucen. Il réussit à tirer des muletazos qui portent en allongeant la charge du toro notamment à droite où cela fonctionne bien. Sur le piton gauche, ce n'est pas la même histoire, le toro est plus difficile à maîtriser. Le Juli n'arrive pas à prendre la mesure de son adversaire et préfère repartir à droite où son travail connecte plus avec les tendidos. Deux pinchazos avant une entière qui nécessite l'aide du descabello.

Le dernier toro de la tarde prend deux piques. Diego Urdiales trace une faena de bonne facture face à son adversaire qui coopère. Sur le piton droit, Urdiales est a gusto et domine son adversaire. Sur le piton gauche, il réussit également à se mettre en avant avec toreria et efficacité. Il tue d'une entière rapide d'effet et coupe 2 oreilles

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Sam 25 Août 2018