Mimizan : Triomphe d'El Fandi et Tomas Campos

Mimizan : Triomphe d'El Fandi et Tomas Campos

Triomphe mimizan fandi et camposMimizan, Samedi 18 août
Toros de Loreto Charro pour 

El Fandi : silence et deux oreilles après un avis

Juan Del Alamo : une oreille après un avis et salut après un avis

Tomas Campos : une oreille et une oreille après un avis

Album photos par Anaïs Cazenave

Le premier est mal présenté. Il prend une seule pique. Brindis au public après un tercio de banderilles décousu. Il commence sa faena à genoux en se faisant désarmer. Le toro est noble mais El Fandi dessine une faena superficielle, sans grande motivation. Demi-lame. 

Juan Del Alamo reçoit le deuxième toro de la tarde par véroniques, puis le toro prend deux piques sans s’employer. Il débute sa faena par doblones, puis il enchaine par une faena ambidextre, avec les meilleurs moments à droite, avec un toro qui se retourne vite, courte de charge. Le toro transmet peu et Juan Del Alamo fait l’effort de tirer de bons muletazos. Demi-lame d’effet rapide et une oreille après un avis. 

Le troisième toro de la tarde prend trois piques, sans être mis en suerte et le picador est sifflet. Tomas Campos brinde sa faena au président de Mimizan. Il débute sa faena par doblones puis enchaîne par de bonnes séries droitières. Le toro est noble mais au fil de la faena il se décompose et propose une charge plus courte au torero. Le toro est plus complexe à gauche. Pinchazo et entière efficace. Une oreille

El Fandi décide de mettre le « show » dans les arènes en accueillant par deux largas de rodillas le quatrième exemplaire de la tarde très bien présenté. Le toro montre un manque de force dès le début et prend une mono pique. Excellent tercio de banderilles du Fandi. Il brinde sa faena au public et débute à genoux. Sa faena est plus périphérique que profonde mais cela porte sur le public de Mimizan. Il enchaine de bonnes séries sur les deux pitons avec un toro noble qui charge avec lenteur. Le toro aurait pu être plus exploité, c'est le meilleur du lot de Loreto Charro. Entière contraire d’effet lent. Deux oreilles après un avis et vuelta à Fandango.

Le cinquième toro de Loreto Charro est très bien présenté et sera le toro qui s’emploiera le plus sous le fer, en poussant à la seule pique qu’il reçoit. Le toro se révèle manso et complexe. Juan Del Alamo doit lui donner une muleta autoritaire à droite et à gauche le toro est plus noble, il passe mieux. Les meilleurs moments sont à gauche avec notamment deux bonnes séries profondes. Le toro à droite se défend, mais Del Alamo fait l’effort pour améliorer la charge du toro sur ce piton. La faena manque de spectacle pour le public mimizannais après celle d’El Fandi. Entière basse mais d’effet rapide. Salut

Le sixième, est le mieux présenté du lot de Loreto Charro, recevant une forte ovation à son entrée en piste. Le toro arrache un burladero. Il prend trois piques, sans s’employer. Le toro est manso et dangereux, se défendant à chaque muletazos. Tomas Campos ne domine pas entièrement le toro de Loreto Charro, mais il montre beaucoup d’envie et d’autorité, pour dessiner une faena sérieuse. Le torero de Badajoz dessine les meilleurs moments de sa faena sur le piton droit, car à gauche, le toro est plus violent. Entière, qui mérite l’oreille. Une oreille après un avis.

Anaïs Cazenave

Date de dernière mise à jour : Lun 20 Août 2018