Captieux : Triomphe de Dorian Canton

Captieux : Triomphe de Dorian Canton

Dorian canton triompheCaptieux - Dimanche 3 juin
Novillada de la Feria Rugby y Toros 

Novillos d’El Freixo pour

Adrien Salenc : applaudissements et une oreille

El Rafi : une oreille et vuelta 

Dorian Canton : silence après un avis et deux oreilles

Album photos ICI

L’association Rugby y Toros fête ses 25 ans, malgré que la tauromachie soit ancrée depuis plus longtemps dans la petite commune de Captieux. Quelques gouttes de pluie sont arrivées lors du sixième toro malgré un ciel menaçant, les capsylvains possèdent toujours un microclimat. 

Les arènes étaient remplies au 3/4, pour voir Adrien Salenc, El Rafi et Dorian Canton, un cartel 100% français face à des novillos d’El Freixo. Le lot envoyé par El Juli était correctement présenté, certains novillos étaient plus maniables que leurs confrères plus sérieux et compliqués. Les vueltas accordées pouvant être discutables. 

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissement a été réalisé en hommage à Monsieur André Durantau, président fondateur de Rugby y Toros, récemment décédé. 
Le prix Fernando Dominguez, pour la meilleure estocade a été remis à El Rafi
Le prix de la meilleure lidia, a été remis à la cuadrilla d’Adrien Salenc
Le prix Bernard Cereza, remis par les monosabios de la cuadra de caballos Alain Bonijol, a été remis à El Bene de la cuadrilla d’Adrien Salenc, pour son tercio de pique au quatrième novillo. 
Le prix André Durantau, pour le triomphateur de la tarde, a été remis à Dorian Canton

Adrien salenc captieuxBonne réception capotera du premier novillo d’El Freixo par Adrien Salenc. Une seule pique pour ce novillo, qui ne s’emploie pas. Le novillo manque de force, mais il est noble. Le nîmois profite de ses qualités en début de faena. Il dessine de bonnes séries sur les deux pitons. Adrien réduit le terrain et finit par se faire mettre en légère difficulté. Il termine par des circulaires inversées. Mete y saca puis entière en place. Lors de l’estocade, il se blesse à la main et il rejoint l’infirmerie sous les applaudissements. 

Le novillo remate fort sur un burladero et s’abîme une corne. El Rafi le reçoit par un capotazo varié. Le novillo prend une seule pique. Il pose deux bonnes paires de banderilles. Brindis au public. Le novillo manque de force, Rafi débute sa faena par doblones puis deux séries droitières en citant le novillo de loin. Le novillo se décompose et Rafi fait l’effort, il montre son entrega, face à ce novillo noble, il torée totalement relâché, dessinant de bons muletazos. Entière tombée et il coupe la première oreille. 

Dorian canton 2Dorian Canton reçoit son novillo par véroniques à genoux. Le novillo prend deux piques. Aux banderilles, il se montre compliqué en coupant le terrain et inflige une voltereta à El Santo, sans conséquences. Le béarnais commence sa faena par doblones, le novillo est noble mais brusque. Dorian domine, en début de faena, son novillo dessinant de bonnes séries sur les deux pitons, se faisant tout de même accrocher la muleta, plusieurs fois. Les meilleurs muletazos sont donnés par naturelles. Il termine par une séeie de luquesinas accrochée avec un novillo éteint. Dorian essuie un échec aux aciers. Pinchazos, entière et trois descabellos. Silence après un avis. 

Le quatrième fait une vuelta de campana. Le novillo est bien mis en suerte, il prend deux piques en s’employant sous le fer et partant de loin lors de la seconde. Quite accroché d’El Rafi et Adrien Salenc répond par zapopinas et media à genoux. Il brinde sa faena à l’équipe de Rugby y Toros. Le nîmois débute sa faena par derechazos à genoux, le novillo est plus exigeant et plus sérieux que son premier. Adrien montre son envie de triompher lors de cette deuxième faena. Le El Freixo demande une muleta plus ferme, Adrien va profiter de la charge du novillo, pour enchaîner de bonnes séries sur les deux cornes avec les meilleurs muletazos à droite, terminant par trincherillas. Le novillo va à menos et part vers les planches. Pinchazo et entière. Une oreille. 

El rafi captieuxLe cinquième novillo est noble mais possède une charge brusque. Le novillo ne permet pas à El Rafi de s’exprimer à la cape. Il prend deux piques. Rafi pose de bonnes paires de banderilles. Brindis à Michel Bertrand. Il débute sa faena par doblones. Entre chaque série, le nîmois doit citer énormément le toro, une fois le premier muletazo de la série donnée, le novillo répète avec violence dans la muleta. Rafi lui donne de la distance en le citant de loin, il démontre sa toreria, se montrant relâché malgré les difficultés du novillo qu'il ne domine pas totalement. Le novillo se montre plus compliqué en fin de faena. Rafi manque de métier mais révéle tout de même de bonnes dispositions pour sa troisième novillada et cela révèle une suite prometteuse pour le novillero nîmois. Grosse voltereta sans conséquences. Mete y saca et entière basse. Vuelta 

Dorian Canton montre dès la réception capotera du sixième, son envie de triompher. Il le reçoit par véroniques allurées profitant de la charge du novillo. Il prend une petite pique. Le novillo est compliqué aux banderilles et inflige une grosse voltereta à Mathieu Guillon, qui posera une bonne seconde paire. Brindis à Didier Cabannes. Il débute sa faena par une cambiada au centre. Il dessine de bonnes séries droitières allurées avant de recevoir, lui aussi, une grosse voltereta. Dorian montre son entrega et fait l’effort face à un novillo qui est noble. Il possède des complications, cependant Dorian prend le dessus sur lui. Il finit par dessiner des séries templées. Entière tombée. Deux oreilles, pour encourager le béarnais pour sa fin de faena. Le mouchoir bleu peut paraitre un peu exagéré vu que le novillo a pris une seule pique. Il invite le mayoral à saluer.

 

Anaïs Cazenave

Date de dernière mise à jour : Lun 04 Juin 2018