Madrid : Javier Cortés se révèle et est de nouveau bléssé

Madrid : Javier Cortés se révèle et est de nouveau bléssé

Javier cortes 7 juinMadrid - Jeudi 7 juin
Toros de Rehuelga (1° et 3°), Pallarés (2°, 2° bis, 4° et 6°) et José Luis Marca (5°) pour

Ivan Vicente : salut et silence après un avis

Javier Cortes : salut et applaudissements

Javier Jiménez : silence et silence

La corrida vu par Anaïs Cazenave

Parte médico de Javier Cortés : Puntazo à la face interne du tiers médial de la cuisse gauche. Contusion du carpe. En attente de radios. Pronostic : réservé, qui ne lui permet pas de continuer la lidia. Transfert à la clinique San Francisco de Asis 

"Carnaval", 1er toro de Rehuelga, n°8, 499kg - Iván Vicente

Le premier toro de la tarde porte le fer de Rehuelga est bas, astifino, un toro bien présenté. Sur les premières séries à la cape, il coince Iván Vicente contre les tablas. Par la suite, il fait tomber le cheval lors de la première rencontre. Sur la deuxième pique, il s'emploi sous le fer. Le toro manque de force est tombe à plusieurs reprises. A droite, le toro se révèle violent, le madrilène choisit de le toréer par naturelles où le toro révèle davantage de qualité. Il baisse la main et dessine de bons muletazos. Entière efficace sin puntilla. Salut. 

Javier corte s 7 juin"Avinado", de Pallarés, n°20, 535kg - Javier Cortés

Le second a été changer pour un manque de force important, le cinquième du même fer est sorti. Le toro ne s’emploi pas sous le fer. Brindis au public et à Manolo Vanegas. Le toro possède du moteur et répète dans la muleta de Cortés, mais il ne s’emploi pas et se retourne vite. Il répète sous comportement de la pique. Le Pallarés a de la transmission en début de faena puis il s’éteint au fil de la faena, la faena alla a menos, malgré les efforts de Javier Cortés, qui dessina de bonnes séries. Entière efficace. Salut 

 "Mulerito", de Rehuelga, N°12, 475kg -  Javier Jiménez

Le troisième est un toro de Rehuelga, un grand toro, sérieux, astifino. Javier Jiménez le reçoit bien à la cape par delantales avant de prendre deux piques, où le toro s’emploi. Quite de Iván Vicente par véroniques. Brindis au public. Il débute sa faena au centre. Le toro ne s’emploi pas dans la muleta de Javier Jiménez, le toro embiste mais ne supporte pas lorsque Jiménez baisse la main ou l’exige trop. La faena ne prend pas et le toro devient fade. La faena manque d’émotion et de liant, le sévillan doit dessiner muletazo par muletazo. ¾ de lame efficace. Silence

Ivan vicente 7 juin"Turquesito", de Pallarés, N°28, 480kg - Iván Vicente

Le quatrième toro de la tarde est un toro de Pallarés, de 5 ans. Le madrilène l’accueil par de bonnes véroniques. Le Pallarés prend trois piques. Ivan Vicente débute par doblones templés. Il baisse la main, le toro est noble mais il manque de force. Vicente dessine de bonnes séries avant de partir sur le piton droit, où les complications du toro se révèle. Il retourne à gauche, mais le toro s’est décomposé. Le madrilène n’arrive pas à connecter avec les tendidos malgré ses efforts. Il change le toro de terrain, le toro s’emploi davantage tous en manquant de fond, de transmission et de caste. Sur la corne gauche, le toro lui permet de lier plus les muletazos.  Entière après un pinchazo. Silence après un avis

"Mulato", de José Luis Marca, N°18, 536kg – Javier Cortés

Le toro prévu en cinquième position est sorti en remplacement du deuxième. Javier Cortés a donc reçu un toro portant le fer de José Luis Marca. Un toro bien présenté, de 5 ans. Le toro est compliqué à la cape. Il prend deux piques. A la muleta, le toro se montre violent et dangereux. Javier Cortés s’arrime et montre toute son envie, qui le caractérise. Grosse voltereta avec un puntazo à la cuisse et des contusions multiples, il retombe sur la tête. Javier Cortés se montra encore volontaire face à un toro qui donner des coups de têtes en milieu de passe. Le madrilène se montra ferme dans sa muleta afin de dominer le toro de José Luis Marca. Le toro a beaucoup de genio, le madrilène retourne lui donner quelques bons muletazos avant de le tuer en plusieurs fois. Applaudissements lors de son trajet à l’infirmerie.  

Javier jimenez 7juin "Dichoso", de Pallarés, N°34 , 624kg – Javier Jiménez

Le sixième toro de Pallarés est toro très lourd, sérieux, qui accusa son poids au fil de la faena. Lors de la réception capotera, le Pallarés ne permet pas à Javier Jiménez de s’exprimer. Le sixième s’emploi lors des deux premières piques avant de commencer à s’éteindre lors de la troisième. Le toro est compliqué, violent donnant des coups de têtes. Au fil de la faena, Javier Jiménez corrige se défaut, le toro se défend moins. Le toro manque de fond du fait de son poids. Javier Jiménez tente de dessiner une faena lier sur les deux pitons mais le toro ne répète pas, il est obligé de donner passe par passe. Le toro manque de race et se montre soso. Malgré les efforts de Javier Jiménez, il ne peut transmettre au public. Plusieurs tentatives d’estocade qui le prive de toute récompense. Silence

Anaïs Cazenave

La corrida vu par Jean Dos Santos

e

Date de dernière mise à jour : Jeu 07 Juin 2018