Madrid : Décevante corrida de Victorino Martin en clôture de cette San Isidro 2018

Madrid : Décevante corrida de Victorino Martin en clôture de cette San Isidro 2018

Emilio de justo madrid 2018Madrid, dimanche 10 juin

6 toros de Victorino Martin pour

Manuel Escribano : silence et silence

Paco Ureña : salut après avis et silence après avis

Emilio de Justo : silence après avis et salut après avis

Album photos Susana Gomez Ballesteros ICI

Décevante corrida de Victorino Martin en clôture de cette San Isidro 2018 qui l’a été tout autant. Un lot bien présenté mais manquement cruellement de fond de caste. Sans saveur à la pique, où les toros n’ont jamais montré des signes de bravoures, ils n’offrent ensuite que des demi-charges dans le dernier tiers et par moment un peu de noblesse. Un lot décevant.

Paco Ureña et Emilio de Justo sont les toreros les plus en vue de la tarde. Face à des toros maniables sur leur demi-charge, les matadors mettent à profit leur technique pour extraire le maximum de leur opposant. Manuel Escribano ne démérite pas non plus avec deux accueils à puerta gayola mais un lot avec encore moins d’options.

Le premier Victorino Martin, bien présenté, est accueilli à Puerta Gayola par Manuel Escribano. 2 piques sans fond et mal exécutées. Le tercio de banderilles est inégal avec une paire ratée. Brindis au Roi d’Espagne Felipe IV. La faena du sévillan est tracée sur les deux pitons face à un toro fade sans transmission. 1 entière efficace.

Le second Victorino Martin, bien présenté également, désarme Paco Ureña à la cape. Il prend deux piques, avec une première rencontre où il pousse. La seconde est plus symbolique. Brindis au public puis au Roi d’Espagne. Face à un adversaire juste de force, Ureña réussit à tracer une faena entraînante profitant du peu de noblesse de l’animal. Suave dans ses gestes, Ureña réussit à sortir deux bonnes séries gauchères avant de conclure. Il tue d’une entière très engagée qui n’est malheureusement pas efficace. Salut et 1 avis.

Emilio de Justo propose une réception soignée du 3e de la tarde. La première rencontre au cheval est bonne, la seconde se solde par une mauvaise pique et un toro qui ne s’implique pas. Bon tercio de banderilles de Morenito de Arles et José Manuel Pérez. Emilio construit sa faena sur les deux pitons malgré une charge inégale et courte de son opposant. Il réussit à prendre le dessus sur le toro au fil de la faena qui sera un peu longue par rapport aux possibilités du Victorino. 1 entière lointaine et 6 descabellos. 1 avis

Manuel Escribano repart à Puerta Gayola pour réceptionner son second toro de la tarde. La réception est juste avec un toro qui passe près du sévillan, lui qui enchaîne par de bonnes véroniques. Le toro prend deux piques sur lesquelles il pousse légèrement. Bon tercio de banderilles. Le Victorino, court de charge, est fade sans transmission. Manuel Escribano donne des passes sur les deux pitons mais sans trop de saveur. 1 entière tombée au second essai pour conclure.

Le 5e de la tarde pour Paco Ureña. Le toro prend deux piques. Court de charge et fade, comme la majorité des autres, le toro n’offre pas beaucoup d’options à Paco Ureña. Le torero de Lorca trace une nouvelle faena avec beaucoup de temple et d’entrega. Il profite de la bonne corne droite de son opposant lors des deux premières séries de la faena. Il conclut par une entière qui tarde à faire effet. 1 avis.

Emilio de Justo ferme la tarde et la San Isidro 2018 face un Victorino Martin bien présenté qui prend deux piques. Difficile à manier, le toro pose des problèmes dans la lidia et notamment au moment de poser les banderilles. Ce toro manque de mobilité dans le dernier tiers avec des charges parfois violentes. Emilio de Justo signe une faena courageuse et engagée où il n’hésite pas à se croiser pour pouvoir lier ses muletazos. Bel effort du torero de Caceres malgré un manque de coopération de son opposant. 1 entière en place rapide d’effet. Salut et 1 avis.

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Lun 11 Juin 2018