Nîmes : Juan Bautista aux consuls, Enrique Ponce par la porte des cuadrillas...

Nîmes : Juan Bautista aux consuls, Enrique Ponce par la porte des cuadrillas...

Ponce bautista nimes 2018Nîmes, dimanche 20 mai
matinal

6 toros de Juan Pedro Domecq pour

Enrique Ponce : salut au tiers et deux oreilles généreuses

Juan Bautista : deux oreilles et deux oreilles généreuses

Jesus Enrique Colombo : une oreille contestée et silence

Album photo de Jean Pierre Souchon ICI

Jesus Enrique Colombo confirme son alternative. Face à son premier fade de Juan Pedro Domecq, Colombo donne une faena classique et esthétique. Il obtient une oreille contestée par le public. Face à son second, le vénézuélien ne peut pas faire grand chose avec un toro sans moteur.

Enrique Ponce hérite d'un premier manquant de force. Le torero de Chivas essaye de donner une faena à mi-hauteur sans grand écho. Son second est beaucoup plus coopératif mais manque de caste. Enrique Ponce trace une faena techniquement parfaite face à un toro qui ne se défend pas et qui subit le pouvoir du torero. 2 oreilles (trop) généreuses.

Juan Bautista reçoit un premier avec un peu plus de caractère que les précédents. L'arlésien trace une bonne faena sur les deux pitons qui porte sur les tendidos. 2 oreilles. Son second baisse en régime rapidement dans le dernier tiers. Banderillé par Bautista, le toro offre dans un premier temps l'énergie adaptée aux demandes de Bautista avant de s'éteindre. 2 oreilles contestées, logique.

 

Date de dernière mise à jour : Lun 21 Mai 2018