Vic-Fezensac : Desafio ganadero inégal entre Los Maños et Valdellan

Vic-Fezensac : Desafio ganadero inégal entre Los Maños et Valdellan

Jean2712 copierVic-Fezensac, samedi 19 mai

6 toros de Valdellan (1er/3e/5e) et Los Maños (2e/4e/6e) pour

Manuel Escribano : silence et silence après avis

Sergio Flores : sifflets et silence

Sebastian Ritter : silence et silence

Album photos ICI

18 piques - 3/4 d'arène. 20°C.

Manuel escribano vic fezensac 2018Ce desafio ganadero entre Los Maños et Valdellan s'est révélé un peu décevant mais surtout inégal. On peut retenir le troisième (Valdellan), le quatrième (Los Maños) et pourquoi pas le sixième du lot (Los Maños), compliqué mais intéressant. Ces deux lots ont posé des problèmes aux toreros du jour, trop peu expérimenté pour les deux derniers et pas habitués à tuer ce type de corrida. Manuel Escribano fait le métier avec deux faenas maîtrisées mais qui aurait pu être un peu plus creusées.

Le 1er de la tarde du fer de Valdellan est reçu par une cape poderosa de Manuel Escribano. Le toro prend deux piques. La faena du sévillan est inégale sur les deux pitons face à un toro manquant de fond et de transmission.

Picador vicLe second porte le fer de Los Maños. Il est accueilli par Sergio Flores qui soigne son toreo de capote. 3 piques avec un toro inégal et difficile à lancer au cheval sur la troisième reprise. La faena n’a pas lieu : après une série de doblones, Flores se retrouve au centre du ruedo avec un toro très difficile à manier. Le mexicain ne cherche pas à comprendre et prend l’épée de mort. Sifflets.

Le troisième (bis) est un Valdellan. Il charge fort dans la cape de Sebastian Ritter. Sur la première rencontre avec la cavalerie, le toro fait littéralement exploser la cavalerie. A noter que le cheval se relève tout seul en quelques secondes et en l’absence… du picador. La deuxième rencontre est bonne. Sur la troisième, le toro met de nouveau le cheval en difficulté qui résiste bien malgré une nouvelle chute du picador qui remonte cette fois immédiatement en selle. Sebastian Ritter fait face à un toro difficile à manier dans le dernier tiers. Le jeune colombien n’abdique pas et parvient à signer deux bonnes séries droitières en fin de faena. ½ lame à la deuxième tentative et descabello.

Sergio flores 2Le 4e de Los Maños est reçu par de largas de rodillas de Manuel Escribano. 3 piques inégalement données avec un toro qui a du mal à partir. La faena est correcte, faite avec métier de la part d’Escribano. Elle manque cependant de transmission face à un toro réservé mais maniable, notamment sur le piton droit. Plusieurs échecs avant une entière tombée. 1 avis

Le 5e qui sera le dernier Valdellan de l’après-midi, est timidement réceptionné par Sergio Flores. 3 piques. Le torero mexicain va s’impliquer dans la faena mais les moments de domination interviennent seulement en fin de faena avec 2 séries droitières que l’on peut retenir. 1 entière manquant d’efficacité et descabello.

Sebastian ritter vic 2018Sebastian Ritter ferme la tarde face au dernier Los Maños. Le colombien n’arrive pas à mettre en suerte son opposant correctement qui file directement au cheval. 3 piques. En début de faena, Ritter est dépassé par les événements payant son manque d’expérience face à ce type de toros. Son toro se montre menaçant sur les deux pitons avec une charge courte et dangereuse. Ritter reste digne et fait tout ce qu’il peut pour s’en sortir. Faena valeureuse. 1 avis après plusieurs échecs aux aciers.

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Dim 20 Mai 2018