Bayonne : Joaquin Galdos se distingue de la competencia

Bayonne : Joaquin Galdos se distingue de la competencia

Joaquin galdos bayonne 2018Bayonne, samedi 1er septembre

6 toros de Robert Margé pour 

Thomas Joubert : blessé

Sergio Flores : une oreille

Tomas Campos : une oreille 

Francisco José Espada : silence après un avis

Joaquin Galdos : une oreille avec forte pétition de la seconde et deux vueltas

Pablo Aguado : salut

Cette corrida rassemblait 6 toreros aspirants, qui méritent chacun leur place dans le circuit des férias.

Face à eux un lot de Robert Margé, très bien présenté dans l'ensemble, divers de jeu et de comportement. Le 3e et le 5e sont sortis les meilleurs de la tarde, avec du moteur de la caste. Le 1er, 2e et 4e, exigeant ont parfois mis les toreros en difficulté, à l'image de Francisco José Espada. Seul le dernier, décasté, n'a pas offert beaucoup de jeu.

Thomas Joubert a malheureusement reçu un coup de corne important en entame de faena au niveau de l'artère fémorale. Selon les premières informations, l'arlésien aurait l'artère déchirée sur 22 cm et aurait perdu 2 litres de sang à son arrivée à l'infirmerie. Cependant, ces jours ne sont désormais plus en danger.

Toro a Toro

Réception avec précaution de Thomas Joubert au capote. 3 rencontres avec la cavalerie où le toro est manso, sortant rapidement du cheval. Sifflets pour le picador à sa sortie. Entame de faena au centre du ruedo par statuaire avec un toro qui charge avec force. Sur la seconde série, il se fait encorner et prend directement la direction de l'infirmerie. Cela semble grave. Sergio Flores prend la muleta mais ne peut rien tirer du toro sur la défensive.

Bonne réception de Sergio Flores du beau second, armé et bien fait. Bonne lidia du mexicain qui met le toro en avant lors de tercio de banderilles, avec 3 rencontres meilleures à chaque fois. Sergio Flores trace une faena volontaire, majoritairement droitière. Le toro a des qualités et permet au mexicain de lier ses passes de muleta. Exigeant, Flores doit tout de même rester sur ses gardes. Il trace une série sur le piton gauche, côté le moins évident. Il tue d'une entière rapide d'effet et coupe une oreille.

Le troisième Margé sort pour Tomas Campos. Il prend deux bonnes piques avec une implication inégale entre la première et la seconde rencontre, cette dernière moins profonde. Dommage que l'espagnol ne place pas le toro pour un troisième essai. Tomas Campos débute sa faena collé aux planches. Il trace ensuite une faena sobre avec de bons passages droitiers. Sur le piton gauche il laisse deux séries de naturelles de face notables. 1 entière tombée au second essai accompagnée d'une oreille

Francisco José Espada reçoit le quatrième sur la réserve. La lidia est menée sans grande maîtrise par l'espagnol. Le toro prend 3 piques sans s'y impliquer grandement, mal executées. L'espagnol fait face à un toro difficile à manier dans le dernier tiers. Violent de tête, il possède encore de la force dans ses charges. Espada trace des séries droitières volontaires mais périphériques. Il réduit la distance en fin de faena avec des passes circulaires mais le toro manque de chemin. Il tue en deux tentatives et 4 descabellos.

Joaquin Galdos fait une bonne entame au capote. Le toro prend 2 piques avec un bon comportement au cheval. Jolie quite par chicuelinas de Pablo Aguado. Belle entame par doblones réalisés avec grande précision. Galdos poursuit sa faena sur la corne droite d'un bon toro, qui charge avec rythme et caste. Le péruvien laisse plusieurs séries de bonnes factures sous l'impulsion de l'orchestre. À gauche, la faena perd un peu de saveur, avec un travail moins précis. Galdos termine par une nouvelle série droitière intéressante avant de conclure d'une entière de côté. 1 oreille accordée avec forte pétition de la seconde et double vuelta. On peut justifier le refus de la seconde oreille par cette estocade de côté qui entache le bilan d'une bonne faena. Applaudissements à l'arrastre pour le toro de Margé.

Pablo Aguado reçoit le dernier Margé de la tarde. 2 piques. Le toro présente peu d'options dès le début de la faena. Aguado tente de sortir le maximum de son opposant en l'obligeant par le bas. Il parvient à tracer deux séries droitières correctes mais ne peut pas plus. Salut au tiers.

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Dim 02 Sept 2018