Dax : El Adoureño devient le 64e matador de toros français, Ponce a hombros

Dax : El Adoureño devient le 64e matador de toros français, Ponce a hombros

Enrique ponce dax 2018Dax, dimanche 9 septembre

6 toros de Victoriano del Rio pour

Enrique Ponce : 2 oreilles et silence

Alejandro Talavante : une oreille et silence

El Adoureño : salut après avis et une oreille contestée

El Adoureño est devenu le 64e matador de toros français pour cette dernière corrida de la Temporada dacquoise 2018. Une corrida dont à triompher Enrique Ponce face à un lot décevant de Victoriano Del Rio. El Adoureño et Alejandro Talavante ont coupé une oreille chacun.

Alternative adourenoToro a Toro

Le premier toro de la tarde est bien présenté, fuyard et difficile à garder au capote. Il prend une seule pique, la première étant non réussite. El Adoureño reçoit l'alternative des mains de Enrique Ponce et devient le 64e matador de toros français. Il entame son début de faena par le haut. Il continue sur de belles séries en variant sur les deux pitons. Le toro se montre intéressant avec du fond. Une faena simple mais efficace où El Adoureño conquit la majorité de l’arène. Une épée entière tombée retirée par la cuadrilla mais efficace lui fait perdre un trophée. Applaudissements à l'arrastre. 1 avis et salut

Le second toro, correct de présentation sort avec du moteur en ce début de tercio. Enrique Ponce donne une belle série de véroniques. Deux picotazos . Quitte par chicuelina bien réalisé par Talavante applaudit par l’arène. Le maestro récite une faena sur les deux pitons essentiellement gauchère où le toro se révèle très bon. Son élégance et sa souplesse comme à son habitude crée une osmose avec le public qui applaudit le maestro ! Une entière efficace. Deux oreilles

Le troisième Victoriano del Rio de la tarde, bien présenté est pour Alejandro Talavante. Deux belles piques sur ce troisième toro généreux au cheval. Talavante enchaine les derechazos avec l’esthétisme qu’on lui connaît. Son adversaire est volontaire et coopère dans la muleta de l’espagnol avec le soutien du public. Talavante enchaîne les naturelles mais le toros baisse de régime. Il écourte l’échange et va chercher l’épée. Il porte une entière mais le toro met du temps à tomber. 1 oreille

Le quatrième reçoit une belle première pique et une seconde plus légère avec le toro qui perd les mains. Le toro est touché physiquement depuis sa sortie du cheval. Très émoussé physiquement dès le début de faena, le toro n’offre pas grand-chose à se mettre sous la dent. Enrique Ponce commence à gauche et tente de tirer le maximum mais le toro manque de moteur. Silence

Le 5e bis du même fer pour Talavante est le plus lourd de la tarde. Un premier tercio convenable dans son ensemble. Le toro manque de moteur, il ne permet pas au matador de s’exprimer sur une faena courte et majoritairement gauchère. Une mise à mort très décevante avec 7 épées et 2 descabellos. Silence et sifflets à l’arrastre .

Le dernier toro, toujours bien de présentation comme l’ensemble du lot revient à El Adoureño. L’aturin débute par de belles véroniques. Le toro prend deux piques difficiles à supporter pour le toro. La faena est d’une bonne intensité, avec essentiellement des passages droitiers donnés de façon circulaire, sur le périphérie. Une entière non efficace, 3 descabellos 1 oreille que l’on peut qualifier d’encouragement généreuse, fortement protestée par le public.

Guillaume Laffargue

Date de dernière mise à jour : Dim 09 Sept 2018