Madrid : Les Escolar Gil comme principaux protagonistes de ce deuxième desafio ganadero

Madrid : Les Escolar Gil comme principaux protagonistes de ce deuxième desafio ganadero

Jose escolar gilMadrid, dimanche 16 septembre

Toros de José Escolar Gil (1/2/3) et San Martin (4/5/6) pour

Javier Castaño : silence et silence

Ricardo Torres : silence après avis et salut protesté

Arturo Macias : légers applaudissements et silence

Album photos ICI

Le second desafío ganadero réunissait les ganaderias de José Escolar Gil et San Martin. Cette corrida a été dominée par les Escolar qui ont été complets dans l'ensemble. Ils ont été au cheval avec qualité en répétant leurs charges à plusieurs reprises. Dans le dernier tiers, ils ont offerts plus ou moins de jeu, sans que les acteurs du jour ne réussissent à mettre les qualités des Santa Coloma en avant.

Les San Martin, manquant de caste pour les deux premiers, brave au cheval n'ont pas été exploités à bon escient par tour à tour, Ricardo Torres et Arturo Macias.

Toro a Toro

Le premier toro de la tarde, du fer de Escolr Gil frappe contre les burladeros à son entrée en piste. Réception soignée de Javier Castaño qui mène une bonne lidia face à son opposant. Le toro prend 3 piques en se défendant sur les deux premières puis en poussant avec bravoure lors de la 3e rencontre. Castaño place le toro pour une quatrième reprise mais le toro ne part pas malgré le travail du picador. Bon tercio de banderilles de Joao Ferreira et Fernando Sanchez. Le toro est difficile à manier sur les deux pitons, il se retourne vite et regarde beaucoup son opposant. Castaño est volontaire mais sans solutions malgré un placement sincère et des tentatives sur les deux pitons. Il conclut d'une entière légèrement plate qui sera efficace.

Réception appliquée du second Escolar Gil par Ricardo Torres. Le toro reçoit deux piques sans grande bravoure. Le toro est plus maniable que le précédent dans le dernier tiers. Torres signe une bonne entame sur le piton droit avec quelques derechazos notables. À gauche, la tâche est plus compliquée avec un toro moins mobile et un torero qui manque d'assurance. Dommage car il y avait quelques séries de plus à extraire. On note la volonté du torero de Zaragoza. Silence après 1 avis

Le troisième pour Arturo Macias qui laisse la majorité de la lidia à son banderillero. 2 piques. Le toro charge avec force et se montre mobile. Dans le dernier tiers, le mexicain trace une faena inégale. Il alterne les séries manquant de sitio et de justesse technique avec des passages intéressants. On note une bonne série droitière et une de naturelles profondes à mi-faena. Le toro a des qualités dont Arturo Macias n'est pas parvenu à les mettre en avant. Il conclut d'un 3/4 de lame suffisant. Quelques applaudissements.

Le premier San Martin pour Javier Castaño. Le toro prend deux piques. Il est arrêté dans le dernier tiers et ne permet pas à Castaño de construire une faena. Le toro s'écroule même à mi faena ce qui contraint la cuadrilla de Castaño de tuer par puntilla.

Le 5e du fer de San Martin, plus volumineux que les précédents, prend une première bonne pique suivie d'une seconde symbolique. Ricardo Torres trace une faena fade et ennuyante face à un toro manquant de transmission mais mettant la tête dans la muleta. L'aragonais ne parvient pas à mettre en avant son opposant qui, certes, manque de fond. Son estocade est efficace.

Le troisième San Martin pour Arturo Macias. Le mexicain laisse une fois de plus le soin intégral de la lidia à son banderillero Sergio Aguilar. Le toro charge à trois reprises la cavalerie avec une bravoure intéressante même s'il sort seul de la première rencontre. Arturo Macias trace une nouvelle fois inégale souvent soucieux de transmettre avec les mexicains présents dans les tendidos. Sa faena ne porte pas et manque de précision face à un adversaire collaborateur mais légèrement fade de San Martin. Macias laisse une bonne dernière série de naturelle avant de conclure d'une entière qui fait effet.

Jean Dos Santos

Date de dernière mise à jour : Dim 16 Sept 2018