Mundillo Taurino

Bilan de la San Isidro 2019 : Une féria de bon niveau

La San Isidro 2019 a pris fin ce Dimanche avec la corrida de Santiago Domecq. Un cycle de 34 jours consécutifs dont nous tirons un bilan général.

Au niveau statistique, le résultat est plus que positif :

8 “hay no billetes”

18 866 personnes en moyenne (80% de remplissage)

8 “Puerta Grande” (5 matadors-3 rejoneadores)

36 oreilles coupées au total

212 toros lidiés

9 encastes différents (Juan Pedro Domecq (110), Santa Coloma (18), Murube (26), Albaserrada (18), Atanasio (12), Nuñez (12), Contreras (6), Cuadri (6), Osborne (4)

Toutes les statistiques ICI

Une Féria qui redistribue les cartes :

La San Isidro présente un bilan positif avec des chiffres meilleurs que les éditions précédentes, notamment au niveau de l’affluence. Des cartels variés même si l’encaste Domecq domine encore dans le choix des ganaderias. L’émergence de certains toreros comme Pablo Aguado ou Roman et l’attente des aficionados autour de Roca Rey, Ferrera, Urdiales, Ureña ou encore les Victorino et Adolfo Martin, ont permis de garantir un remplissage satisfaisant tout au long de cette Féria.

8 sorties en triomphe donc, 5 par les matadors « à pied ». Miguel Angel Perera a ouvert le bal dès la deuxième corrida du cycle face à une corrida de Fuente Ymbro. Le 22 mai c’etait au tour de Roca Rey d’ouvrir la grande porte pour son entrée en lice, coupant les 2 oreilles d’un toro de Parladé. Pour sa confirmation, David de Miranda qui crée la surprise face au 6ème exemplaire de la corrida de Juan Pedro Domecq. Le jeune torero, qui a failli rester paralysé après une sérieuse blessure, avait obtenu un billet inespéré pour participer à cette San Isidro. Une opportunité convertie en triomphe par De Miranda qui donne du poids à sa jeune carrière. Le triomphe majeur de cette féria revient à Antonio Ferrera, retrouvé en bas du rio Guadiana 15 jours plus tôt. Le torero de Badajoz réalisa une prestation de haut niveau coupant 3 oreilles de son lot de Zalduendo. Il aurait pu être le triomphateur final. Ce titre fut accordé à Paco Ureña, engagé 3 tardes sur cette San Isidro 2019. Il parvient à ouvrir la grande porte sur sa dernière actuation après avoir coupé une oreille lors de ses deux corridas précédentes.

Plusieurs actuations notables durant cette féria à commencer par celle de Roman, qui coupe deux fois 1 oreille. Le valenciano a revendiqué sa place après une Temporada 2018 en demi-teinte. Le coup de corne reçu en portant l’estocade de son ultime toro de Baltasar Iban vient couper sa bonne dynamique. A revoir.

Ginés Marin coupe deux fois une oreille pour une Féria 2019 de bon niveau. Juan Leal et Lopez Simon obtiennent également une oreille, laissant chacun dans leur style, un bon passage à Las Ventas.

Emilio de Justo, mal loti par le lot de Jandilla, a laissé la meilleure prestation devant un intéressant toro de Victorino Martin. Triomphateur lors de la Féria de Otoño 2018, il confirme son nouveau statut.

Des succès ganaderos variés :

Tous les encastes ont brillé lors de cette édition 2019 !

A commencer par celui d’Albaserrada avec la corrida d’Adolfo Martin, primée comme meilleure corrida de cette San Isidro 2019. Malgré leur peu d’intérêt pour la pique, le lot d’Adolfo a apporté son lot complication dans le dernier tiers. Quelques toros de Victorino Martin se sont également démarqués la veille, mettant à mal Octavio Chacon et permettant à Emilio de Justo de briller.

Le lot de Parladé, pur origine Domecq, a donné satisfaction, avec des toros encastés et mobiles. Une des bonnes notes de cette édition 2019. Toujours chez le même encaste, le lot de Zalduendo fort bien présenté et maniable dans l’ensemble. Intéressante la corrida de Fuente Ymbro où Perera a triomphé.

Positive également la corrida d’Escolar Gil, exigeante et difficile à toréer mais donnant un maximum d’intérêt pour l’aficionado. Chez les Santa Colomba toujours, la novillada de La Quinta a montré des qualités mais la terna du jour était restée en dessous du niveau des novillos.


Toro de Valdellan à la pique

Bonne corrida de Valdellan avec plusieurs toros intéressants, complet dans les trois tercios, qui auraient mérité trouver meilleur preneur.

Bilan accidenté :

15, c’est le nombre de blessure reçues par les toreros au cours de cette San Isidro 2019.

Parmi le nombre, 7 graves avec les blessures sériesues de Gonzalo Caballero (El Pilar), Juan Leal (Pedraza de Yeltes), Manuel Escribano (Adolfo Martin), Roman (Baltasar Iban), Sebastian Ritter (El Ventorillo), Pirri (Nuñez del Cuvillo), Pablo Aguado (Santiago Domecq)

Les déceptions :

Il y a également eu plusieurs déceptions lors de cette San Isidro 2019. A commencer par le lot de Nuñez del Cuvillo, mal présenté et décasté, de Jandilla, décevant après plusieurs corridas importantes, Pedraza de Yeltes, lourdes et donnant peu de jeu, ou encore Las Ramblas, totalement décasté.

Côté torero, grosse déception sur Christian Escribano, programmé à deux reprises, qui est passé à côté d’un grand toro de Valdellan. Déception également avec Pepe Moral, peu impliqué, se contentant du strict minimum lors de ses différentes actuations.

San Isidro 2019 pour Sébastien Castella, mal loti sur chacune de ses corridas. Octavio Chacon est aussi l’auteur d’un passage discret dans cette Féria.

Enfin déception de la proposition novilleril, avec des apprentis toreros bien en dessous des attentes fondées, notamment le jour de la novillada de La Quinta.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :