Mundillo Taurino

Pamplona : Décevante corrida de Puerto de San Lorenzo

Pamplona, Dimanche 7 juillet 2019

6 toros de Puerto de San Lorenzo et Ventana del Puerto (4°/5°) pour

Emilio de Justo : silence et silence

Alberto Lopez Simon : silence et vuelta

Ginés Marin : silence et silence

Décevante première corrida de la Féria del Toro de Pamplona 2019. Un lot de Puerto de San Lorenzo/Ventana del Puerto, bien présenté mais décevant dans le comportement, manquant de caste. Ce lot n’offre aucun espoir aux acteurs du jour.

Le premier toro de Puerto de San Lorenzo est réservé. Réception délicate d’Emilio de Justo qui le conduit pour 2 piques. Le toro est difficile à lidier, il manque de mobilité. Emilio se présente muleta en main pour tenter d’extraire quelques muletazos. Il s’essaie sur les deux pitons mais le toro n’est pas capable de répéter ses charges. 1 entière en place.

Le second pour Lopez Simon prend 2 piques. Début de faena à genoux contre les tablas. Le toro baisse très vite en intensité. Il manque de caste et de transmission et ne permet pas à Lopez Simon de réaliser de bonnes choses.

Le troisième pour Ginés Marin. 2 piques. Le toro offre un peu plus de possibilités que le précédent. Ginés parvient à extraire quelques naturelles main gauche malgré la charge décousue à mi hauteur du toro. Difficile à manier à droite avec une charge courte et restant sur la défensive.

Emilio de Justo face au 4ème de la Ventana del Puerto. 2 piques. Le toro charge tête en bas en début de faena. L’espagnol propose plusieurs séries droitières de bonne facture. À gauche le toro est fade, il manque de transmission. De Justo termine par plusieurs muletazos par le bas avant 3 manolinetes qui viennent conclure la faena. Il tue d’une entière contraire trop verticale qui ne fait pas effet. Recours au descabello.

A noter le comportement indigne de quelques spectateurs des tendidos “sol”, qui ont jeté des projectiles sur le toreros alors que celui-ci était en train de descabeller le toro ! 

Lopez Simon reçoit le 5° de Ventana del Puerto, difficile à fixer. Le toro pousse avec force lors de la première rencontre avec un picador loin du point d’impact idéal. Deuxième rencontre formelle. Lopez Simon débute sa faena comme la précédente, à genoux. Il profite de la bonne charge du toro le temps de deux séries droitières. Ensuite, le Ventana del Puerto baisse en intensité et manque de force. 1 entière qui fait effet. Vuelta qui ne s’imposait pas.

Le dernier pour Ginés Marin. 2 piques. Quite d’Emilio de Justo qui se fait accrocher sans conséquence sur le remate. Le toro manque de race. Il ne se livre pas dans la muleta de Ginés qui tente de donner de la distance au toro. Ce dernier charge sans transmission et avec un manque de force évident. À gauche le résultat est le même laissant une faena trop longue.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :