Mundillo Taurino

Pamplona : El Juli coupe l’unique oreille de la tarde

Pamplona, Jeudi 11 juillet 2019

6 toros de Victoriano del Rio y Cortés (1°) pour

Antonio Ferrera : salut et vuelta

El Juli : silence et une oreille

Pablo Aguado : salut et silence

Le premier, du fer de Cortés, est le plus lourd du lot. Noble sur les deux pitons, le toro permet à Ferrera de tracer une faena templée et esthétique. Il tue d’une entière a recibir en place qui ne fait pas effet. Descabello requis.

El Juli reçoit le second très armé. Juste de force, il prend une forte pique lors de la première rencontre équestre en poussant. La seconde est très légère. Pablo Aguado se présente pour faire un quite en faisant tomber le toro…  Le toro est fade, il manque de transmission. El Juli propose une faena superficielle conclue laborieusement par Julapié inefficace sur le premier essai. La seconde tentative est la bonne.

Pablo Aguado face au troisième. Toréable mais manquant de transmission, le toro est décasté. Aguado sert une faena sur la périphérie qui pèse peu sur le public de Pamplona. 1 entière en place qui ne fait pas effet. 1 descabello.

Antonio Ferrera soigne sa lidia face au 4ème. Bon début de faena par doblones ajustés qui donne le ton à la faena. L’extremeño torée avec douceur son noble opposant qui est meilleur sur le piton gauche. Ferrera parvient à allonger la charge de son toro pour une faena plaisante dans l’ensemble. Il tue d’un recibir tombé tout de suite enlevé mais qui fait rapidement effet. Vuelta méritée.

El Juli propose une faena qui va a mas face au 5ème de la tarde. Il réussit à tirer le meilleur de son opposant noble malgré sa justesse de force. Il donne de bons passages circulaires sur la fin avant de conclure de nouveau par un « julapié » vulgaire qui tarde à faire effet. 1 oreille

Le sixième est difficile à fixer. Le toro pousse sur les deux rencontres avec le picador. Aguado propose une faena ambidextre qui manque de transmission. Malgré les efforts du torero, le tout ne prend pas totalement sur les tendidos.

%d blogueurs aiment cette page :