Mundillo Taurino

Béziers : Oreille pour Emilio de Justo et Pablo Aguado

Béziers, Vendredi 16 août

2 toros de Bohorquez et 4 toros de Jandilla pour

Léa Vicens : Oreille / Deux oreilles

Emilio De Justo : Oreille / Ovation avec Salut après avis

Pablo Aguado : Oreille / Silence

2/3 d’arène

Au lendemain de la faillite des Nunez del Cuvillo, L’aficition biterroise attendait cette corrida mixte. Si elle n’a pas eu l’essor populaire escompté (deux tiers d’arène), elle aura eu le mérite de mettre en lumière les qualités des deux matadors qui jusque là n’avaient pas foulé le sable biterrois : Emilio de Justo et Pablo Aguado. Et ce, malgré un bétail qui n’a pas facilité la tâche.

Mais avant leur entrée en piste, Léa Vicens a charmé Béziers. Une nouvelle fois bien servie par les Fermin Bohorquez, la Nîmoise a fait chavirer le plateau de Valras. A tel point que le public ne lui a pas tenu rigueur des accrocs lors de ses deux mises à mort. Et que la présidence s’est montrée particulièrement généreuse. Une oreille et deux oreilles.

De son côté, Emilio de Justo s’est employé face à des Jandilla inégaux. A son premier, le natif de Caceres s’est livré à quelques chicuelinas avec Pablo Aguado, avant de donner de bonnes séries à droite. Puis manoletinas suivies d’une entière foudroyante. L’oreille tombe du palco. Son deuxième adversaire a enthousiasmé l’aficion à sa sortie. Il prit deux piques données avec justesse. Mais ce fut tout. S’éteignant au fur et à mesure de la course, le Jandilla n’a pas permis au maestro de s’exprimer qui conclut le combat par une entière après pinchazo. Ovation et salut après avis.

Enfin, Pablo Aguado s’est adonné à sa tauromachie habituelle. Il reçoit son premier opposant par des veroniques qui font frémir les travées, avant d’envoyer à la pique un Jandilla qui renversa la cavalerie. Faena dans le pur style du Sevillan, dont les naturelles auront été le point d’orgue. Une entière efficace. Oreille. La tâche fut plus compliquée face à un dernier exemplaire dangereux et qui ne laissa que peu d’options à Aguado pour s’exprimer malgré une faena méritante. Demi épée et des descabello.

Maxime GIL
%d blogueurs aiment cette page :