Mundillo Taurino

Mont de Marsan : Solalito coupe l’unique oreille de la sans picadors

Mont de Marsan, Jeudi 18 juillet 2019

Erales de La Espera, Casanueva, Alma Serena, Malabat pour

Christian Parejo : salut

Borja Escudero : salut

Manuel Perera : salut après 2 avis

Solalito : une oreille

Novillada sans picadors de la Madeleine 2019 avec 4 ganaderias différentes du Sud-Ouest. Supérieurs les exemplaires de La Espera et Malabat montrant tous les deux leur caste et leur bon jeu. Manquant de force les erals de Alma Serena (récompensé par la commission taurine) et Casanueva.

Solalito coupe l’unique oreille de la matinée après une faena intéressante et maîtrisée face au Malabat. Bonne faena également de Manuel Perera face au noble exemplaire de Alma Serena mais mal conclue à l’épée.

La Espera

Christian Parejo réalise une réception appliquée. Inattentif après son remate, il se fait charger par l’eral sans gravité. Le novillo a de la qualité, il charge avec caste dans la muleta de l’espagnol. Parejo propose une faena sincère, majoritairement droitière. Son engagement lui vaut plusieurs volteretas mais il n’abdique pas. Son travail est globalement bon, malgré plusieurs accrochages et un manque de métier pour bien maîtriser ce bon mais exigeant exemplaire de La Espera. 1 entière légèrement tombée. Salut

Casanueva

Difficile à sa sortie, le Casanueva est juste de force. Borja Escudero trace un bon début de faena à droite laissant plusieurs séries intéressantes. Cependant le tout manque de maîtrise, il ne pèse pas vraiment sur le Casanueva dont le manque de force lui fait défaut. Une entière au 3° essai. Salut

Alma Serena

L’exemplaire des frères Bats est reçu par une cape appliquée de Manuel Perera. L’eral manque de force mais est noble dans le fond. Perera a du métier et prend dès le début la mesure de son adversaire. Il réalise une faena plaisante en tirant le maximum de l’eral. Malheureusement, il est en grande difficulté à l’épée et écoute 2 avis. Dommage.

Malabat

Réservé en son entrée en piste, l’eral de Malabat est banderillé par Solalito. Le nîmois trace une faena qui tarde à prendre. Le novillo est maniable mais sur la défensive. Peu à peu, Solalito prend la mesure de son adversaire et réalise de bonnes séries, limpides et avec de l’écho sur les tendidos. Après une entière efficace, il coupe l’unique oreille de la matinée.

OBSERVATION :

Le prix du meilleur eral de la matinée a été décerné à la ganaderia ALMA SERENA sous les sifflets du public.

SOLALITO a été élu triomphateur de cette novillada sans picadors.

%d blogueurs aiment cette page :