Mundillo Taurino

Arles : Les français mieux lotis pour une rude corrida de Pedreza de Yeltes

El Rafi est arrivé un peu nerveux et avec le désir de bien faire pour son alternative. Brindis à sa maman. Il torée un toro faible par le haut pour lui redonner confiance. Après une série à droite où le toro humilie, la musique sonne. Rafael arrive à se détendre et à bien comprendre le toro. Ayudadas por alto en fin de faena. Un pinchazo et un descabello le prive de l’oreille escomptée, vuelta très fêtée.

Pour son second, il touche un des meilleurs toro du lot. Belles séries gauchères et droitières, le toro humiliant. Adornos par manoletinas. Un espadazo un peu bas et au long effet fait sonner les deux avis.

Ce n’était pas un bon jour pour Daniel Luque en terre camarguaise. Son premier toro perd les mains quand on lui fait les choses trop vers le bas. Il arrive cependant à lui servir la lidia adéquate en insistant à gauche. Tanda qui fait sonner la musique. Une grande estocade déclenche l’ovation du public.

A son second, un début à la cape exquis et templé par véroniques laisse entrevoir de belles choses. Le toro pousse avec force deux fois au cheval. Un vrai brave. Les choses se gâtent à la muleta où il est très violent et se retourne comme un chat. Luque fait face avec beaucoup de métier et en lui égrenant des demies passes. Faena entièrement droitière, le toro étant imbuvable à gauche. Mort laborieuse: pinchazo, mete y saca et deux descabellos.

Adrien Salenc, en étant jeune matador montre son métier face un un premier adversaire rugueux qui le met dans les planches. Il lui sert une faena intelligente et courageuse, le toro étant continuellement sur la défensive. Grosse estocade sur un toro continuellement en mouvement.

Très professionnel sur second également le meilleur de la tarde. Bonne lidia au capote vers le centre. Salut des banderillos Marco Leal et diego Vallador aux banderilles. La faena est très prometteuse notamment sur la droite cependant le toro se met à boîter subitement de l’antérieur gauche. Grosse entière d’effet très long.

Arles, Dimanche 6 juin 2021

Beau temps, tiers d’arènes du aux restrictions sanitaires.

6 toros de Pedraza de Yeltes, compliqués de jeu, meilleurs les cinquième et sixième, le quatrième a offert un superbe tiers de pique pour
Daniel Luque (coquille d’oeuf et or avec parements noirs): ovation/silence
Adrien Salenc (écume de mer et or): oreille/saluts aux tiers
El Rafi qui prenait l’alternative (dragée de mariage et or) : vuelta après avis/oreille après deux avis

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :