Bayonne : les 90 ans des fêtes de Bayonne rêvait d’un autre anniversaire…

A l’occasion des 90 ans des fêtes de Bayonne, la ville avait fait de cette corrida un événement majeur avec des arènes décorées en blanc et la présence de Alejandro Talavante, son seul paseo de la Temporada 2022 dans le Sud Ouest.

Malheureusement, c’est déçu que l’on est sorti des arènes ce Vendredi soir. Et c’est en partie à la faute d’un lot de Conde de Mayalde très décevant, à commencer par une présentation en dessous des standards d’une arène de première catégorie. Pour un événement comme ces 90 ans des fêtes de Bayonne, on aurait pu espérer mieux. Les trois premiers étaient très justes de trapio, les trois derniers de meilleur gabarit. Les six exemplaires sont sortis aux armures trop inégales. Dommage donc, le jeu en valait la chandelle.

Sur le ruedo, l’affaire ne s’est pas arrangée. Le manque de race de ce lot a contraint les trois acteurs du jour à des prestations limitées, notamment par la justesse de force des toros. Les faenas, données à mi-hauteur auront eu du mal à porter sur les tendidos, excepté la bonne prestation de Talavante face au second, et le dernier de Tomas Rufo, bien aidé par l’engouement du public. 2 petites oreilles pour arranger le bilan général et l’unique prestation de Alejandro Talavante qui s’est employé à utiliser les possibilités de ces deux adversaires.

Tomas Rufo

Toro a Toro

Le premier Conde de Mayalde est modéré de présentation. Domingo Lopez Chaves réalise un début sérieux et varié à la cape. 2 piques légères. Le toro est juste de force et Lopez Chaves le torée à mi-hauteur. Il livre une faena de bon goût, aux passages parfois trop périphériques. Le toro proteste à gauche et manque de mobilité sur le piton droit. 1 entière de côté foudroyante pour conclure. Le second est juste de trapio et de force.

Domingo Lopez Chaves

Alejandro Talavante réalise une lidia timide avec un toro qui part au cheval directement avant d’en sortir aussitôt. La faena est rythmée avec un toro qui se laisse toréer malgré quelques protestations dans ses charges. Talavante réalise un bon travail technique pour profiter de la charge de l’animal sans trop le contraindre. Il laisse plusieurs passages corrects face au toro malgré qu’il se fasse désarmer à deux reprises. 1 entière en place qui fait effet et une oreille tombe.

Alejandro Talavante

Le troisième est juste de présentation. Tomas Rufo le place pour deux piques dosées. Le toro manque de force et de race. Rufo tente de lui tirer des muletazos en l’obligeant mais le tout manque de transmission. Il tue d’une entière qui transperce l’animal avant de s’y reprendre de meilleure manière. Salut

Le quatrième est de meilleure présentation avec plus de trapio et d’armures. Des cornes qui s’abîmeront au cheval lors de deux rencontres dosées. Le toro manque de force dans le dernier tiers. Lopez Chaves laisse sa muleta à mi-hauteur et oblige le toro. Cela manque de transmission malgré les efforts du torero. Un pinchazo et une vilaine épée de côté pour conclure qui fait vite effet.

Le cinquième a du trapio mais est juste d’armures. Il prend deux piques légères avant un quite par gaoneras de Tomas Rufo intéressant. Deux peones capote en main, passent très proche de la correctionnelle lors du tercio de banderilles. La faena est contrainte par un toro manquant de force et de fond. Grâce à son style, Talavante laisse quelques passages qui portent sur les tendidos mais le bilan est trop inégal. Il termine sa faena collé aux planches devant un animal amorphe. Il jette sa muleta et se fait siffler avant une demi lame suffisante, plus par le manque de force de l’animal que l’efficacité de l’épée.

5ème toro de la tarde

Le sixième est juste de force. Il prend deux piques légères. Le toro est limité mais a un fond de noblesse que peut utiliser Tomas Rufo. Le public pousse pour dynamiser cette fin de corrida et obtient la musique. Rufo est encouragé mais réalise une faena décousue où le toro charge de moins en moins. Il fait tourner le toro sur lui même à quelques reprises ce qui porte sur les tendidos. Il tue d’une vilaine épée de côté qui fait effet. Pétition non majoritaire écoutée.

Bayonne, Vendredi 29 juillet 2022

6 toros de Conde de Mayalde pour
Domingo Lopez Chaves : salut et salut
Alejandro Talavante : une oreille
Tomas Rufo : salut et une oreille

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :