Mundillo Taurino

Béziers : la corrida de Victorino tourne au fiasco

Béziers, lundi 14 août 2018

6 toros de Victorino Martin pour
Manuel Escribano : Silence et silence avec avis
David Mora : Silence et silence avec deux avis
Mehdi Savalli : Silence et silence

Ils étaient tant attendus dans le ruedo biterrois. 25 ans que les Victorino Martin n’avaient pas foulé le sable du Plateau de Valras. L’annonce de leur venue avait été saluée par le mundillo. Un mundillo qui a vite déchanté au vue de la prestations des toros. 6 toros sans charge qui n’offriront aucune option à Manuel Escribano, David Mora et Mehdi Savalli.

Pour tenter de sauver ce qui pouvait l’être, Escribano et Savalli se sont employés. Tous les deux ont, face à chacun de leur adversaire, posé les banderilles. Les seuls moments enjoués d’une corrida qui n’a pas été à la hauteur. Les deux matadors se sont employés mais la faiblesse des Victorino Martin n’arrivait pas à être masquée. 

Escribano a dédié son premier combat au matador biterrois, Thomas Cerqueira, qui se remet d’une blessure à la fémorale. Malgré les difficultés, Savalli a tout de même fait oublier qu’il effectuait son premier paseo européen dans l’Hérault. De son côté, David Mora a déçu l’aficion. Notamment à l’épée où 6 tentatives furent nécessaires au torero madrilène pour vaincre son 2e adversaire.

En tribunes (5 500 personnes), les broncas se sont succédées après chaque combat. Le retour des Victorino Martin a tourné au fiasco total. Une grande déception alors qu’ils étaient attendus depuis 1995.

Maxime Gil
Photo : Muriel Haaz

%d blogueurs aiment cette page :