Mundillo Taurino

Ciudad Rodrigo : Manuel Perera se distingue dans un cartel de figura !

La dernière course de l’édition 2020 du carnaval del toro se déroule devant une arène archi comble et cela bien avant le paséo

Le lot de Galache est décevant de présentation (même pour un festival) et de jeu, manquant de force mais noble.

Morante de la Puebla torée au ralenti un animal juste de force et de race, laissant quelques détails appréciables dans le contexte.

El Juli, torée plus le public que son adversaire et coupe 2 oreilles de festival.

El Capea propose un registre plus intimiste, tremendiste en se mettant au près de son adversaire, usant de desplantes pas toujours de bon goût face à un adversaire diminué. 2 oreilles.

La bonne surprise viendra du jeune Manuel Perera, triomphateur du bolsin et qui montre aujourd’hui pourquoi il en est logiquement le vainqueur. Avec beaucoup de métier, de toreria, il profite du meilleur Vega-Villar du jour et dessine la meilleure faena de la tarde. Se faisant accrocher, il continue comme si de rien n’était, se jouant de l’animal et toréant littéralement sur un nuage, avec une justesse technique et gustative. Estocade en place, et la meilleure impression du jour avec les trophées maximun en main…

Ciudad Rodrigo, Mardi 25 février

4 novillos de Galache pour
Morante de la Puebla : une oreille
El Juli : 2 oreilles
El Capea : 2 oreilles
Manuel Perera : 2 oreilles et la queue

Jonathan Rouquette

%d blogueurs aiment cette page :