Dax : les ganaderias pour la Temporada 2022 dévoilées

Après l’annonce du solo de Daniel Luque devant les toros de La Quinta le 13 août prochain, la Ville de Dax a choisi de publier les ganaderias sélectionnées pour la saison 2022.C’est une sélection de ganaderias prestigieuses, issues des principales branches de l’élevage brave. La plaza taurine dacquoise souhaite maintenir l’équilibre subtil entre torista et torerista, qui fait l’identité de nos arènes.


Le retour des Miura. L’événement est, sans conteste, le retour des légendaires toros de Miura après plus de 18 ans d’absence. C’est un élevage unique et redouté de tous. 

Pour la première fois en France, la ganaderia du Parralejo présentera une corrida. Après de brillants résultats en novillada, notamment à Dax, cet élevage, d’origine Jandilla/Fuente Ymbro, prend une place de choix dans le cœur des aficionados. Annoncé à Séville et Madrid cette année, le Parralejo est, sans nul doute, l’élevage à ne pas manquer. 

On ne présente plus Nuñez del Cuvillo et Domingo Hernández ! Ce sont des ganaderias particulièrement réputées pour leur grande régularité. Des habituées de Dax ! Dans ce créneau, nous aurons le plaisir de revoir les toros d’Antonio Bañuelos qui ont laissé tant de bons souvenirs dans notre plaza. La ganaderia est dans un très bon moment et les figuras l’ont vite remarqué ! 

Tout comme le Puerto de San Lorenzo, un classique de toutes les grandes ferias espagnoles. Le toro du Puerto est connu pour son gabarit sérieux et sa caste qu’il faut savoir dompter. A n’en pas douter, cette corrida attirera l’attention !

Enfin, le retour de La Quinta, après l’exceptionnelle corrida de 2021, est attendu par toute l’aficion française. C’est un élevage différent, à la personnalité affirmée. Sans aucun doute, l’élevage star du moment que personne ne voudra manquer d’autant plus que Daniel Luque sera l’unique torero devant ! Un événement de tout premier plan.

Pour la corrida à cheval, la confiance à l’élevage de Sanchez y Sanchez est renouvelée. 

La novillada piquée aura un fort accent français avec un lot de Jean-Marie Raymond, propriétaire de l’élevage Virgen Maria, une ganaderia qui prend place parmi les grandes ! 

La novillada sans picador sera également française et sera annoncée ultérieurement.

%d blogueurs aiment cette page :