Mundillo Taurino

Dax : Oreille pour Montero, Rafi et Molina au terme d’une matinée intéressante

Agréable matinée pour le retour des toros dans le Sud Ouest depuis l’épidémie de coronavirus. Face à une arène remplie à son maximum, les 4 acteurs de la matinée se sont employés face à un bon lot de Pedraza de Yeltes.

Les novillos ont donné du jeu avec des qualités de bravoure pour le premier et dernier évidentes, et un fond de noblesse bien exploité par les apprentis toreros. Le dernier novillo a été primé d’une vuelta posthume.

Maxime Solera recoit le premier Pedraza au centre du ruedo par tafallera. Face au picador, on retrouve là la bravoure des Pedraza de Yeltes avec trois rencontres allant à mas grâce à une lidia soignée de Solera et sa cuadrilla. Le novillo pousse au contact du cheval en partant à deux reprises du rayon opposé du ruedo. Le picador est fortement applaudi à sa sortie. Mais les espoirs fondés sur le novillo vont vite disparaître. Après 2 séries données du centre, le novillo se réfugie contre les tablas et ne laisse que peu d’options à Solera. Le français tue d’une affreuse épée de côté avec un novillo collé aux planches.

Francisco Montero reçoit son adversaire a puerta gayola avec son capote de paseo. L’espagnol réveille les tendidos en passant près de la correctionnelle. 2 rencontres avec la cavalerie. L’espagnol réalise une bonne faena malgré quelques accrocs. Le novillo baisse d’intensité mais Montero continue de s’engager et de tirer le maximum du novillo. La faena est assez longue avec un avis qui retentit avant la première épée. Après un pinchazo, il porte une entière qui fera effet. 1 oreille.

El Rafi hérite du troisième qu’il réceptionne prudemment. 2 rencontres avec la cavalerie bien appuyées. C’est dans le dernier tiers que le novillo se révèle. Il est noble et offre de nombreuses possibilités aux français. El Rafi débute sa faena avec rythme où il dessine de bonnes séries. Peu à peu le novillo impose son tempo et prend doucement le dessus sur le novillero. Après une entière non concluante, il termine le travail avec un descabello. 1 oreille

José Fernando Molina réalise une réception très soignée du dernier novillo de la matinée. Deux rencontres intéressantes avec le cheval malgré la justesse de force de l’animal. Applaudissements pour le piquero à sa sortie après deux impacts bien administrées. Molina réalise une très bonne faena en mettant en avant les qualités de l’animal. Le Pedraza répète ses charges les unes après les autres avec autant de convictions. Molina trace des séries avec douceur et poderosa qui portent sur les tendidos. Malheureusement sa demi épée n’est pas suffisante. 1 oreille

Dax, Dimanche 27 septembre 2020

4 novillos de Pedraza de Yeltes pour

Maxime Solera : silence
Francisco Montero : une oreille après avis
El Rafi : une oreille après avis
José Fernando Molina : une oreille

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :