Mundillo Taurino

Esaú Fernandez : ” Depuis 3 ans, j’ai toréé 25 corridas pour 25 sorties a hombros. Je suis heureux que la France puisse me découvrir à nouveau. »

A 31 ans et avec désormais 10 ans d’alternative au compteur, Esau Fernandez va effectuer son retour dans les ruedos français à l’occasion de la corrida concours d’Alès. Le sévillan n’a plus foulé un ruedo français en costume de lumière depuis 2014 (Céret, corrida de Felipe Bartolome Sanz). Il effectuera donc son retour ce 14 août au Temperas 7 ans après…

La carrière d’Esau Fernandez est intimement liée à la France comme bon nombre de torero espagnol. C’est en novillada que le sévillan a fait ses premières armes en connaissant plusieurs succès importants

« J’ai débuté en France en sans picadors aux Saintes Maries de la Mer où j’ai été déclaré triomphateur en coupant 3 oreilles. En novillada piquée, j’ai débuté à Saint Martin de Crau où j’ai indulté un novillo de Tardieu. »

Une expérience de novillero riche où il a notamment terminé 3ème de l’escalfon novilleril en 2010 avec 35 paseos à son actif. Il prend l’alternative en 2011 dans les arènes de Séville en triomphant au nez et à la barbe de Morante de la Puebla et du Cid, coupant une oreille de chacun de ses toros de El Pilar.

Quelques mois après son alternative, il confirme à Bayonne, à nouveau face à des toros d’El Pilar aux côtés de Castella et Manzanares :

« Ma présentation en tant que matador a eu lieu à Bayonne en août 2011 où j’étais au cartel d’une importante corrida avec Castella et Manzanares mais l’épée m’a privé d’un triomphe. »

Avec maintenant 10 ans d’alternative, Esau Fernandez apparaît plus mature après un long passage dans des arènes de seconde zone. Il y a fait ses armes et connait depuis 3 ans des succès qui s’enchaînent.

« Ces 10 ans d’alternative m’ont beaucoup appris, que ce soit en tant que torero ou qu’homme. Depuis 2019, les choses s’améliorent pour moi. Depuis 3 ans, j’ai toréé 25 corridas et je suis sorti à 25 reprises a hombros des arènes. Je suis heureux que la France puisse me découvrir à nouveau. »

Esau Fernandez – Añover del Tajo 2021 ©Juan Carlos Maestre

Le bon moment pour tenter de revenir en France où les organisateurs de la corrida d’Alès ont choisi de lui faire confiance pour la corrida concours de ganaderias françaises :

« J’ai toréé beaucoup de novillada en France. Je reviens plus mature et plus expérimenté devant une aficion qui convient à ma personnalité et à mon toreo. Je crois que le 14 août à Alès, ce sera le début ou le renouveau de cette belle histoire. J’ai hate de faire ma présentation dans les arènes d’Alès. C’est une bonne opportunité pour moi de montrer les progrès que j’ai réalisé. C’est une après-midi importante pour moi. »

Rendez-vous donc aux arènes du Temperas ce Samedi 14 août à 11h pour voir si Esau Fernandez réussira à sortir par la grande porte une 26ème fois consécutive…

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :