Mundillo Taurino

Gamarde : Daniel Luque triomphe, Ginés Marin laisse deux bonnes faenas !

Début de Temporada dans le Sud Ouest français ce Dimanche 13 juin dans les arènes de Gamarde (40). Devant un peu plus de 1 000 entrées, les toros de Zacarias Moreno faisaient leur présentation dans le Sud Ouest avec une terna composée du duo espagnol Daniel Luque/Ginés Marin. Dans une chaleur insoutenable (plus de 30°C), les deux toreros sont restés très professionnels et ont essayé de tirer le maximum de chacun de leur adversaire du jour.

Les toros de Zacarias Moreno sont sortis de gabarit correct et aux armures inégales. Supérieur le 4° noble et encasté, qui a montré de nombreuses qualités de répétition et de charge. Le 1° et 2° noble mais allant a menos, ont servi. Décevants le 5° et 6° du lot, manquant de caste et de moteur. Rien à signaler au niveau du tercio de piques, où les toros ne sont jamais employés au cheval.

Daniel Luque est sorti en triomphe pour la deuxième fois consécutive des arènes de Gamarde après avoir coupé deux oreilles au terme de la tarde. Le torero de Gerena a laissé sa meilleure impression face à son premier, le plus coopératif de son lot du jour. Très à l’aise techniquement, et confirmant son bon moment, Luque a connecté avec les tendidos. Face à son second et troisième, il a amené les toros dans leurs retranchements pour extraire le maximum possible. Malgré de nombreux passages périphériques, il s’employa totalement au bon moment pour faire la différence, notamment face au troisième qu’il toréa près des planches.

Ginés Marin

Ginés Marin doit son bilan contrasté à une épée défaillante. Après une première oreille coupée face au premier du lot, face auquel il resta sérieux et appliqué, c’est face à son second qu’il réalisa la meilleure faena de la tarde. Son second adversaire s’est révélé le plus toréable certes, mais le travail réalisé par Ginés Marin était bon. Le sévillan a allongé au maximum la charge du toro et a réussi à le faire répéter à plusieurs reprises. Son échec à l’épée lui coûta le triomphe.

Toro a Toro

Le premier Zacarias Moreno est fort de gabarit, et d’armures inégales. Il charge avec répétition dans le capote de Daniel Luque. Le torero de Gerena sert une série de chicuelina ajustée, en faisant passer le toro au plus près. 1 pique modéré. Le toro vient de loin en début de faena et répète ses charges avec transmission. Luque laisse de bons détails à droite même s’il abuse du pico de la muleta. Le toro s’éteint au fil de la faena. Une série de naturelle notable pour Luque. Il conclut d’une entière un peu trasera longue d’effet. 1 oreille est accordée.

Le second au gabarit correct et armures inégales, va au cheval directement. Il prend une légère pique sans pousser. Ginés Marin entame sa faena au centre du ruedo par derechazo et arucina. Le toro est noble et répète ses charges. Marin met en avant les qualités du toro et tire le meilleur sur la corne gauche par naturelles relâchées. Son estocade est bonne, il coupe une oreille de meilleure facture.

Daniel Luque

Daniel Luque hérite d’un second adversaire difficile à fixer qui va au cheval à 4 reprises. Luque est absent de la lidia ce qui n’arrange pas la chose. Le toro se réfugie très vite aux planches malgré les tentatives de Luque pour le recentrer. Le torero espagnol torée son adversaire exclusivement sur le passage corne droite. Il essaie d’enrouler l’animal autour de lui à plusieurs reprises. À gauche, il fait l’effort et tire une excellente série de naturelle croisé, près de planches. Faena méritoire de Luque conclue avec une épée efficace un peu plate. 1 oreille avec pétition de la seconde non concédée (à juste titre)

Le quatrième prend une légère pique après une lidia appliquée de Ginés Marin. Vuelta de campana à la sortie du cheval qui sonne la fin du tiers. Le toro est bon, il répète ses charges avec noblesse. Avec relâchement et torería, Ginés Marin compose une bonne faena. Il varie son toreo et montre l’étendu de sa palette. Arucina, naturelles et passes cambiadas pour un bilan positif. Il pinche à 3 reprises et perd le crédit de sa bonne faena

Ginés Marin

Le cinquième est un sobrero du même fer pour Daniel Luque. Le toro est réservé, il manque de caste et moteur. Daniel Luque tente de tirer quelques détails de son opposant entre les cornes de l’animal. Efforts reconnus par les tendidos.

Ginés Marin hérite du dernier toro de la tarde. Réservé et pas évident à lidier, c’est le montois El Monteño qui se distingue aux banderilles. Il salue sous l’ovation des tendidos. Une nouvelle fois, Ginés Marin est appliqué. Il doit faire face à un toro qui reste à proximité des tablas. Il le torée sur ce terrain et tire de bons muletazos avec engagement. Au moment de conclure, Ginés Marin échoue à nouveau et perd le crédit d’une faena sérieuse mais manquante un peu de fond.

Gamarde, Dimanche 13 juin 2021

6 toros de Zacarias Moreno pour
Daniel Luque : une oreille, une oreille, salut au tiers
Ginés Marin : une oreille, salut au tiers, salut au tiers

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :