Mundillo Taurino

Huesca : Match nul entre Sébastien Castella et Emilio de Justo

Huesca, Dimanche 11 août 2019

6 toros de Adolfo Martin pour

Sébastien Castella : une oreille, salut au tiers et une oreille

Emilio de Justo : salut au tiers, une oreille et une oreille

Plein – Temps estival

Deuxième corrida de la Féria de Huesca 2019 et deuxième lleno consécutif avec des gradins bien fournis, notamment avec la présence de plusieurs bandas locales venues profiter d’un mano a mano alléchant entre le numéro 1 français et la révélation de la Temporada 2018.

Pour composer, un lot d’Adolfo Martin, inégal de présentation mais respectant dignement la catégorie de l’arène, possédant dans l’ensemble un fond de noblesse et de “toréabilité” mais manquant de caste et de bravoure, notamment dans le premier tiers.

Sébastien Castella hérite d’un lot plutôt favorable en cette après-midi dominicale avec un premier adversaire court de charge dont le français réussit à extraire le meilleur pour s’octroyer la première oreille de la tarde. Son second manque de classe et de transmission. Une nouvelle fois volontaire, le français laisse quelques détails avant d’être invité à saluer. Il propose face au 5ème une faena de niveau supérieur, mettant à profit sa technique pour peser sur l’animal. Les séries sont bien données et lui permet de couper une seconde oreille après une épée en place et efficace.

Emilio de Justo a plus de mal a rentré dans la corrida. Son premier reste sur la défensive dès son entrée en piste. Malgré les efforts de l’espagnol dans le dernier tiers, le manque d’implication du toro réduit le champ d’action. Face à son second plus mobile malgré un manque de classe toujours présent, Emilio réalise une faena sérieuse laissant de très bons passages par naturelles tracées de 3/4 face. Après un pinchazo, il porte une entière d’un grand engagement qui lui permet de couper une oreille. Face au dernier hésitant, Emilio de Justo fait une nouvelle fois un effort notable malgré le peu d’intérêt des tendidos “sol”, occupés par quelques échauffourées de fin de journée. Sa faena est tracée avec grande sincérité et engagement, De Justo sortant le meilleur sur les deux pitons. Il coupe une seconde oreille obtenue après une seconde épée efficace.

A noter : Les deux toreros ont coupé chacun deux oreilles mais le règlement en Aragon stipule qu’il faut couper 2 oreilles à un même toro pour pouvoir sortir par la grande porte. Les deux toreros sont donc sortis à pied des arènes.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :