Mundillo Taurino

La Brède : Juan Leal en triomphe pour son retour dans les ruedos

La Brède, Samedi 22 juin 2019

6 toros de Fuente Ymbro pour

Daniel Luque : salut au tiers et une oreille

Juan Leal : une oreille et une oreille

Juan Ortega : silence et une oreille

3/4 d’arènes.

Photos : Christian Lamoulie

Pour son retour dans les ruedos, Juan Leal sort en triomphe des arènes de La Brède après avoir coupé une oreille de chacun de ses adversaires de Fuente Ymbro.

Daniel Luque et Juan Ortega repartent chacun avec une oreille même si les aciers privent Luque d’une nouvelle sortie en triomphe.

Lot de Fuente Ymbro, correctement présenté, coopératifs et manibles dans l’ensemble. Le 3ème plus encasté et intéressant à la pique, tout comme le 6ème.

Le 1er toro, negro bizco, est distrait à sa sortie. Bonne fixation de Daniel Luque qui le reçoit par véroniques templées. Une seule ration de fer.
Luque donne un joli quite par chicuelinas au centre de la piste. Il trace une faena intéressant commencée par le bas. Le toro est distrait à droite,
Luque l’amène à gauche pour une somptueuse série de naturelles qui déclenche la musique. Faena essentiellement gauchère. Une grosse épée légèrement en arrière plus deux descabellos font tomber le toro applaudi a l’arrastre.
Juan Leal réalise une entame à la cape “a gusto” face à son bon toro de Fuente Ymbro. Une petite pique plus un picotazo. Juan Leal est champion de lancer de montera car elle passe par dessus les arènes lors de son brindis
Faena enjouée des deux côtés avec une entame à genoux. Le français clôt son travail à grand renfort de redondos inversés. L’ensemble manque quand même un peu de profondeur. Une entière et un descabello libèrent l’oreille du palco.
Juan Ortega fait sa présentation. Très déterminé, il gratifie d’entrée son toro de véroniques suaves, le menton dans le chaleco déclenchant les oles du public. Au cheval, le toro va a mas faisant tomber la cavalerie.
Le tercio est de suite changé. Juan Ortega effectue une entame qui laisse un très bon goût en bouche. Le toro le serre cependant très vite sur la droite et après quelques avertissements, il lui inflige une sévère voltereta. Le diestro a quelques difficultés à fixer le toro pour la mise à mort. 2 pinchazos et une entière tombée. Silence et sifflets au toro
Daniel Luque est sans doute sorti de ses travers qui le rendaient un peu antipathique. Il sert au public girondin un trasteo de grande qualité sur les deux côtés. Faena très complète et pleine de maturité conclue par des luquesinas. Un pinchazo et une demie épée faisant sonner un avis le privent de la deuxième oreille.
Juan Leal profite du cinquième qui confirme le dicton “no Hay quinto malo”. Il donne une agréable faena sur les deux bords avec une fin tremendiste, se serrant très près du toro. Une oreille après un pinchazo et une très vilaine atrevesada.
Juan Ortega touche un sixième exemplaire de Fuente Ymbro très lourd et haut. Grosse renContre avec la cavalerie. Très belles paires de banderilles du Monteño qui salue. Le sévillan propose une très belle faena qui va a mas. Naturelles très toreras parfumées aux fleurs d’orangers sévillanes
Sublime fin de faena effectuée par passes aidées par le haut
Un pinchazo et une demie estocade. Une oreille
Juan Medina
%d blogueurs aiment cette page :