Madrid : Javier Cortés, seul au niveau d’une exigeante corrida de El Pilar

La San Isidro continue en ce Mardi 10 mai avec un cartel de toreros modestes face à un lot de El Pilar. Pour cette seconde corrida du cycle, Javier Cortés a coupé l’unique oreille de la tarde face à une corrida de El Pilar, entretenue bien qu’imparfaite, avec un comportement en piste exigeant pour les trois toreros du jour.

Bien présentés dans l’ensemble, les toros de El Pilar ont montré la présence en piste. Leurs charges, pas toujours évidentes à contenir, ont mis les toreros en difficulté. Il manquait un fond de noblesse aux toros pour faciliter la tâche des hommes en piste.

Javier Cortés hérita d’un grand premier toro du Pilar. Brave et avec beaucoup de transmission, l’animal a permis au torero de composer une grande partition, pleine d’intensité et d’émotion. Pas évident à manier, le toro fut très bien compris par Javier Cortés qui traça une faena sincère et engagée, tout en gardant cette toreria qui lui est propre. Il tua d’une grande épée, là aussi porté avec franchise, qui lui permit de couper la première oreille de la tarde.

Javier Cortés

Face à son second, Javier Cortés réalisa une faena intéressante, face à un animal qui répondit uniquement sur la corne gauche. C’est par deux séries de naturelles que Javier Cortés réussit à éveiller les tendidos. Une prestation solide mais qui ne termina pas en trombe avec des difficultés aux aciers.

Tomas Campos ne fut pas à la hauteur de ses deux exigeants adversaires. Accroché et mis en difficulté par ses deux adversaires, l’espagnol a manqué de justesse et de poigne pour venir dominer ses adversaires.

Francisco José Espada

Francisco José Espada réalisa une première prestation de bon niveau. ll hérita d’un premier adversaire qui chargea avec intensité dans la muleta. Espada fit front malgré les difficultés à maîtriser les assauts de l’animal. Il parvint par séquence à dominer son adversaire et lui imposer plusieurs séries importantes. Il tua malheureusement d’une épée contraire tombée, efficace mais hors des canons. Légère pétition logiquement non suivie par la présidence. Face à son second, il se montra en difficulté face aux charges violentes d’un animal manquant de race. Après une longue faena, il ne réussit pas à estoquer l’animal et passe près des trois avis. Au bout d’une dizaine de tentatives descabello en main, le toro tombe pour mettre un terme à la tarde.

Affluence : 10 444 personnes

Madird, Mardi 10 mai 2022

6 toros de El Pilar pour
Javier Cortés : une oreille et silence
Tomas Campos : silence et silence
Francisco José Espada : salut après avis et silence après 2 avis

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :