Mundillo Taurino

Madrid : une grande faena du Juli pour le retour des toros à Las Ventas

En ce Dimanche 2 Mai, les toros faisaient leur grand retour sur le sable du ruedo de Las Ventas après plus de 1 an d’inactivité. Un festival avec une jauge à 6 000 personnes (sur les 23 624 places de l’arène) et un protocole strict, où les principales figuras actuelles ont décidé de participer.

7 toros/novillos et 7 ganaderias différentes pour un résultat global mitigé où les novillos de Capea (rejon) et Garcigrande se sont démarqués des autres lidiés.

Diego Ventura a réalisé un excellent travail avec son groupe équestre qui lui a permis d’obtenir les 2 oreilles de son opposant.

Enrique Ponce n’a pas eu grande chance avec ses adversaires. Après deux renvois aux corrals, Ponce hérite finalement d’un adversaire du fer de Carmen Lorenzo, toréable mais manquant cruellement de classe et de caste. Le torero de Chiva réalise une faena longue où il tente de tirer le maximum de son opposant avec une technique parfaite. Quelques naturelles notables sont à garder.

El Juli fait face au meilleur novillo de la tarde. Un excellent exemplaire de Garcigrande dont il tire le maximum avec une faena de haut niveau. Cela faisait un grand moment que l’on avait pas vu le Juli dans de telles dispositions. Avec des séries variées laissant peu de place à l’impression, El Juli a dominé son adversaire et profité de sa noblesse pour le plus grand bonheur des aficionados les plus pointilleux. Après une estocade en place, il obtient logiquement les deux oreilles de son adversaire.

José Maria Manzanares reçoit lui un toro de 5 ans du fer de Cortés, difficile à manier et qui se montre menaçant à plusieurs reprises. Après plusieurs opérations aux cervicales, Manzanares n’avait plus toréé en public depuis plusieurs mois. Son difficile adversaire ne lui a pas rendu la tâche facile mais le torero d’Albacete a peu à peu pris la mesure de son adversaire. Il propose notamment plusieurs séries droitières avec fermeté pour obliger son adversaire. Une remise en route compliquée mais pas inintéressante.

Miguel Angel Perera, face au Fuente Ymbro a tenté d’enflammer les tendidos après un début de faena à genoux, centre de la piste où il proposa des cambiadas spectaculaire. Le toreo statique et de poder de Perera, ne fut pas une franche réussite laissant une faena manquante de rythme et de transmission faute à un animal décasté.

Paco Ureña n’a pas vraiment eu un adversaire très exploitable, du fer de Vegahermosa. Malgré la bonne volonté du torero de Lorca, sa faena n’a pas eu l’effet escompté. Quelques bons passages gauchers sont à garder mais le tout globalement contrarié par le manque de caste de son opposant.

Le novillero Guillermo Garcia est venu mettre un point final à ce festival. Avec envie, il reçoit son novillo de El Parralejo à genoux contre les tablas avant de varier son toreo de capote. Le novillo a des qualités et Garcia réussit à tirer de bonnes séries à son adversaire. Malgré une voltera, un pinchazo et une faena un peu longue, Guillermo Garcia obtient une oreille après une seconde épée concluante.

Las Ventas, Dimanche 2 mai 2021

Novillos de Capea, Carmen Lorenzo (tris), Garcigrande, Cortés, Fuente Ymbro, Vegahermosa, El Parralejo pour
Diego Ventura : 2 oreilles
Enrique Ponce : silence après avis
El Juli : 2 oreilles
José Maria Manzanares : une oreille
Miguel Angel Perera : une oreille
Paco Ureña : silence après avis
Guillermo Garcia : une oreille après avos

%d blogueurs aiment cette page :