Mundillo Taurino

Mont de Marsan : décevante corrida de Dolores Aguirre

Mont de Marsan, dimanche 22 juillet 2018

6 toros de Dolores Aguirre pour
Octavio Chacon : vuelta et silence
Pepe Moral : salut au tiers et une oreille protestée
Juan Leal : salut au tiers et salut au tiers

Album photos ICI

La corrida de clôture de Dolores Aguirre, inégale de présentation et de comportement, n’a pas réussi à relever le niveau d’une féria dans l’ensemble décevante.

Le premier Dolores Aguirre est manso et fuyard. Octavio Chacon prend son temps pour lidier son adversaire. 2 piques bien données avec un toro impliqué. Chacon trace une faena entièrement droitière, seul côté toreable. Il sert une bonne faena donnée avec sincérité et entrega tout au long du tiers. Le toro encasté, répond bien mais se complique peu à peu. Il tue au second essai. Sa prestation n’est pas reconnue à sa juste valeur. Vuelta

Pepe Moral reçoit le second de la tarde, fuyard. 2 piques. Le toro est difficile à manier. Il se met rapidement en querencia près de la porte du toril. Pepe Moral fait l’effort mais c’est difficile de lier ses muletazos. Salut

Juan Leal reçoit le troisième de la tarde difficile à manier. Le toro renverse la cavalerie sur la première rencontre avant de prendre une seconde pique appuyée et perd par la suite les pattes avants. Juan Leal entame sa faena à genoux au centre du ruedo. Le toro suit mais sa charge est courte. Leal s’essaie à gauche où il subit une voltera sans conséquence. Il réduit ensuite la distance avec un toreo statique et spectaculaire mais sans grand intérêt, le toro ne répond pas. Quelques difficultés aux aciers. Salut avec des efforts applaudis à juste titre.

Octavio Chacon hérite d’un quatrième sans grandes options. 2 piques. La faena de Chacon est majoritairement droitière. Il fournit les efforts mais le peu de collaboration de son opposant contraint ce dernier tiers. Silence

Le cinquième est le toro le mieux présenté. Réception discrète de Pepe Moral. 2 piques. La faena du sévillan est périphérique et sans sincérité. Une minorité du public accroche. Une pétition toujours minoritaire que la présidence accorde honteusement. Oreille protestée

Le sixième très mal présenté, sifflets par le public pour Juan Leal. 2 piques avec les protestations du public sur la présentation. La faena du français débute au centre du ruedo avec des passes changées spectaculaires. Le toro a une bonne charge notamment à droite où Juan Leal donne de bonnes séries. En deuxième partie de faena, le toro perd du rythme. Leal revient à son toreo statique avec plus ou moins de réussite. Son estocade est de côté sans intention de sa part. Salut

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :