Mundillo Taurino

Mont de Marsan : oreille pour Rafi et Kike

Mont de Marsan, Samedi 20 juillet 2019

6 novillos de Ave Maria pour

Tibo Garcia (bordeaux et argent) Silence après un avis

André Lagravere El Galo (rose pâle etargent) Silence après un avis

Raphaël Raucoule El Rafi (coquilled’oeuf et or) oreille

Cédric Fructueux”Kike” (vert sapin etor) oreille

Jean Baptiste Molas (beige et azabache) salut aux tiers

Yon Lamothe (vert olive et or) silence

Novillada bonne de présentation d’Ave Maria. Tous les novillos étant toreables. Supérieurs les troisième et quatrième.

Tibo Garcia (Prune et or) ouvre le bal de cette novillada franco française. Il gratifie le public landais de jolies véroniques templées amenant son novillo au centre. Son métier est visible à quelques semaines de son alternative. Entame douce par le haut suivie de passes templées à droite qui font sonner la musique. Il fait l’effort de toujours bien se croiser. Cependant le toro s’avise en fin de faena et le torero se fait accrocher. Fin de faena verticale vers le haut. La faena est mal conclue aux aciers. Silence après un avis.

André Lagravere “El Galo” reçoit son joli novillo jabonero a porta gayola. Il montre ensuite toute son envie et fait monter la salsa mexicaine par largas afaroladas. Un très beau quite par zapopinas. Il veut continuer à éblouir le public en entamant sa faena à genoux au centre mais le novillo s’est réfugié aux planches. Il l’affronte donc dans son terrain et arrive même à le sortir aux medios. Le novillo se défend et lui afflige une forte voltereta. Le Galo éprouve toutes les peines du monde à tuer son novillo aux planches. Silence après un avis.

El Rafi (coquille d’œuf et or), régale l’assistance des parones dont il a le secret. Le nîmois distille son bon goût avec alors les plus beaux derechazos de la soirée. Il se fait un peu chahuter à gauche mais l’envie est là. Une grosse entière libere l’oreille du palco. Applaudissements au bon novillo d’Ave Maria (propriété de Robert Marge en Andalousie).

Kike (vert sapin et or) se fait violemment accrocher la cape par un colorado très bien présenté et qui porte le numéro 40. Deux grosses piques. Kike le toree très bien de sa manière hétérodoxe. Le novillo ayant une grosse charge, il réussit à la canaliser et à prendre confiance petit à petit. Il finit sa faena par des adornos inspiré de son idole, Enrique Ponce. Faena conclue d’une entière un peu basse mais d’un effet foudroyant. Grosse oreille accordée par la présidence.

Juan Molas (beige et azabache) herite d’un très bon novillo. Il compose la figure a la cape. A la muleta il donne de très belles trincherillas qui mettent l’eau à la bouche. La faena va cependant à menos, le tout manquant de transmission. Un pinchazo et une entière très en avant. Salut pour le torero.

Yon Lamothe (vert olive et or) passe une mauvaise soirée. Il est en dessous d’un novillo toreable bien qu’exigeant. Après une petite frayeur en début de faena il fait l’effort mais l’ensemble tombe un peu à l’eau. Son manque de bagage technique se faisant sentir. Comme un malheur n’arrive jamais seule, la mise à mort est longue. Silence.

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :