Mundillo Taurino

Palencia : Tristan Barroso et Juan Pérez au-dessus du lot !

Environ 2000 personnes présentes dans les gradins des arènes de Palencia pour cette classe practica où 6 novilleros sont au cartel.

Eric Oliveira ouvre l’après-midi en recevant son adversaire à puerta gayola. L’animal a tendance à fuir et se réfugier vers les planches. Oliveira sert une faena majoritairement gauchère face à une adversaire qui ne se livrera jamais. Sur la défensive et avec des tendences de manso, l’animal complique la tâche de l’apprenti torero. Il tue d’une entière contraire rapide d’effet.

Juan Alonso réalise une enthame enthousiaste au capote face à un adversaire qui se livre. Dans le dernier tiers, Alonso est en grande difficulté. Son manque de métier est flagrant face à un animal exigeant et nécessitant un toreo sûr et poderoso. Après un pinchazo, il porte une entière longue d’effet. 1 oreille généreuse.

Juan Pérez, novillero local de Palencia, montre de très bonnes choses dès l’entame. Face au meilleur exemplaire de la tarde, Juan Pérez réalise de très bons passages muleta en main. Il allonge la charge de l’animal, exploitant au maximum la noblesse de l’eral. La connexion avec les tendidos est faite à juste titre. Il tue d’une entière rapide d’effet et obtient les 2 oreilles et la queue. Vuelta posthume pour l’eral de la ganaderia Simon Caminero.

Tristan Barroso réalise une entame accrochée face au premier exemplaire de Concepción Quijano, sur la réserve. Au fil de la lidia, l’eral se découvre et se laisse toréer. Tristan trace une faena qui va a mas en prenant tout de suite la mesure de son opposant. Malgré une tête à mi-hauteur, l’eral répète ses charges. Avec beaucoup de maîtrise, Tristan tente de citer l’eral de loin main droite. Il réussit à ralentir la charge du Concepción Quijano pour tirer plusieurs séries de très bonne qualité. De manière relâchée, Tristan laisse plusieurs naturelles très bien réalisées sous l’ovation générale des tendidos. Son estocade est légèrement verticale et tarde à faire effet. 2 oreilles accordées.

Les deux derniers apprentis taurins du jour Cristiano Torres (5°) et Guillermo Alonso (6°) manquent cruellement de métier à côté du reste de la terna. Pour Cristiano Torres, il ne trouve à aucun moment la solution d’un animal exigeant qui l’oblige à reculer à plusieurs moments. Il se fait accrocher et désarmer sans conséquence. Sa bonne estocade et la générosité du public lui permet d’obtenir 2 oreilles.

Guillermo Alonso fait preuve de bonne volonté face à un eral compliqué à manier, qui reste menaçant tout au long de la lidia. Le jeune de Palencia, qui manque de métier, fait ce qu’il peut pour tenter de dominer son adversaire. Il tue efficacement et obtient également 2 oreilles généreuses du public.

Palencia, Dimanche 6 juin

6 erales de Simon Caminero (1°/2°/3°) et Concepción Quijano (4°/5°/6°) pour
Eric Oliveira (Badajoz) : une oreille
Juan Alonso (Palencia) : une oreille
Juan Pérez (Palencia) : 2 oreilles et la queue
Tristan Barroso (Badajoz) : 2 oreilles
Cristiano Torres (Palencia) : 2 oreilles
Guillermo Alonso (Palencia) : 2 oreilles

%d blogueurs aiment cette page :