Mundillo Taurino

Pamplona : Luis David Adame coupe l’unique oreille d’une corrida entretenue de La Palmosilla

Pamplona, Samedi 13 juillet 2019

6 toros de La Palmosilla pour

José Garrido : silence après avis et salut au tiers

Luis David Adame : une oreille et salut

Javier Marin : silence après avis et silence après avis

Avant dernière corrida de la Féria del Toro de Pamplona avec un lot de La Palmosilla de présentation inégale, avec tout type de comportement, supérieur le 1° et 2°, compliqué le 3° et 6°. Plusieurs exemplaires intéressants au cheval, poussant au contact de la pique.

Luis David Adame coupe l’unique oreille de la tarde face à son premier après une faena connaissant plusieurs passages de bonne facture.

Toro a Toro

José Garrido est en dessous du premier La Palmosilla, mobile et encasté. Il ne parvient pas à mettre du temple sur chacune des séries réalisées. Les muletazos sont donnés à haute vitesse, ils manquent de maîtrise. Il pinche une première fois avant une entière concluante.

Luis David Adame réalise une très mauvaise lidia face au second mal piqué. Adame assure lui même le tercio de banderilles inégal. Le mexicain en difficulté en début de faena, parvient à prendre le dessus sur son adversaire au fil des séries. Il laisse quelques passages notables notamment sur le fin où il réussit à connecter avec les tendidos. Après une fin par manoletinas, Adame porte une entière tombée qui fait effet. 1 oreille

Lourd le sixième prévu au sorteo (le troisième s’est cassé la corne contre un burladero) lourd(620kg) pour Javier Marin. Le toro s’emploie sur la première rencontre avec la cavalerie mais s’en va sur la seconde. Le maestro navarrais place le toro pour une troisième rencontre positive avec un toro qui pousse au contact du cheval. Javier Marin propose une faena engagée mais son opposant est compliqué à manier. De plus en plus court dans sa charge, la faena est accrochée. Une demi-lame et recours au descabello.

José Garrido reçoit le 4ème de façon brouillon, se précipitant dans sa lidia. José Garrido propose une faena inégale, manquante parfois de transmission. Le toro est noble et embiste bien dans la muleta. Il pinche de nouveau avant de mettre une entière concluante. Salut.

Luis David Adame face au sobrero du même fer, juste de présentation. Quite par navarras après 2 piques réglementaires. Faena décousue d’Adame face à un toro qui reste sur ses gardes. Il pinche puis porte une entière inefficace qui nécessite le descabello.

Le dernier s’implique au cheval. Bon début de faena de Javier Marin malgré quelques accrochages. Le toro est difficile à manier dans la deuxième partie de faena et se retrouve en difficulté. Il se fait sévèrement secouer sans conséquences. Laborieux dans le maniemant des aciers, le public l’applaudit tout de même à l’issue de son combat méritoire.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :