Mundillo Taurino

Plaisance : Solalito et Christian Parejo coupent une oreille de la bonne novillada de Jean Louis Darré

Plaisance du Gers, Dimanche 14 juillet

3 erales de Astarac (1°/5°/6°) et 3 erales de Camino de Santiago (2°/3°/4°) pour

Christian Parejo : applaudissements et une oreille

Miguel Polope : silence et vuelta

Photos : Aurélien Dufau

Solalito : une oreille et silence après 2 avis

Le 5° eral de la tarde a été primé d’une vuelta al ruedo posthume.

Lot bien présenté, demandant les papiers, supérieur le 5°.

Très belle entame a la cape face au premier de Christian Parejo. Belle faena sur la droite avec une grosse voltere en fin de faena. Un pinchazo et une entière trasera

Miguel Polope hérite d’un becerro très bien présenté. Il propose une bonne faena, construite des deux côtes, exploitant la bravoure du becerro.Deux pinchazos puis une demie estocade et une entière trasera et cinq descabellos. Becerro applaudi à l’arrastre

Solalito accueille son premier becerro par des véroniques templées au centre. Il pose lui même les banderilles de manière enjouée flairant les qualités de ses opposants. Dernière paire al violin bien exécutée. Belle entame de faena par le haut de Solal. Conseillé par son entourage, il laisse du sitio au bicho mais celui ci tombe. Le torero reprend la faena avec la main un peu plus haute. Final par redondos inversés et manoletetinas. Grosse entière un peu basse et une oreille.

Quatrième astado très bien présenté qui remate aux planches. Bon tiers de banderilles de Merenciano. Début de faena par doblones. Grosse série de derechazos qui fait sonner la musique. A gauche, un peu trop rapide, Parejo se fait renverser. Il fait ensuite l’effort en se croisant et en donnant le l’importance au bicho. Entière après un avis et une oreille

Entame par statuaires de Polope à son second très torerera. Deux belles séries templées et liées à droite. Le torero est à gusto, qui profite de la qualité de son opposant. La faena va a mas avec un public conquis. Redondos inversés suivi d’un essai à l’épée. Grosse entière qui manque d’effet. 4 descabellos. Vuelta à l’eral et au torero.

Capote fleuri de Solalito à son dernier. Quite de Parejo par Navarrasr Très bon deuxième tercio de Solalito. Dernière paire Al quiebro avec salut aux banderilles. Solalito entame par le haut. Il réalise une belle série de naturelles de profil. Le becerro est distraido mais Solalito lui fait boire sa muleta. Fin de faena par statuaires. Un pinchazo, mete y saca puis une entière très verticale suivies de 5 descabellos faute à un eral difficile à placer à l’épée. 2 avis.

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :