Mundillo Taurino

Riscle : Une terna et un lot de Camino de Santiago décevants pour la première corrida riscloise…

Le Tendido Risclois et Fernandez Meca organisaient la première corrida de toros dans les arènes de Riscle en ce 31 juillet 2021. Malgré des conditions climatiques incertaines, environ 900 aficionados étaient assis dans les gradins de la cité gersoise. L’occasion de découvrir le nouveau croisement de Jean Louis Darré via leur nouveau semental de Albarreal (Marquis de Domecq). C’est donc sous le fer de Camino de Santiago que se présenta le lot du jour avec une terna 100% française composée d’Andy Younes, El Adoureño et Tibo Garcia.

La corrida de Camino de Santiago présentée par Jean Louis Darré avait fière allure en sortant du toril. Un lot très bien présenté dans l’ensemble, bas mais avec du coffre et des armures imposantes. Or, dans le ruedo, les pensionnaires de Bars n’ont pas répondu aux attentes que l’on pouvait émettre. Le manque général de caste et le comportement manso du lot est venu plomber le bilan de la tarde. Au cheval, le 2°, 4°, 5° s’employèrent sous le châtiment des piqueros avec le peu de force dont ils disposaient. Dans le dernier tiers, les toros se sont rapidement réfugiés près des planches à mi-faena, obligeant les toreros à revoir leurs plans. Un bilan général en demi-teinte donc, avec une terna qui n’a pas aidé à mettre en avant les quelques qualités de bravoure entrevues lors du tercio de piques. Le 4ème et le 5ème auraient mérité un meilleur sort, avec pour le premier une faena plus courte et le second, une vraie faena.

Toro lidié en 2° position par El Adoureño

Andy Younes a coupé l’unique oreille de la tarde face à son premier adversaire. L’arlésien laissa un goût d’inachevé faute à une prestation manquante d’engagement dans son toreo. Younes abusa tout au long de ses deux faenas du pico de sa muleta, envoyant ses adversaires à distance raisonnable et plus sûre. Cela ne l’empêcha pas de subir une grosse voltera dont les conséquences auraient pu être bien plus grave que le tour de manège final.

El Adoureño s’est présenté à Riscle de manière invalide. Pour rappel, le matador français a reçu un grave coup de corne à Orthez le 14 juillet entraînant un arrêt strict durant plusieurs jours. Libéré des points depuis moins d’une semaine, on pouvait se douter que le français ne pourrait pas être à 100%. En cette après-midi riscloise, il donna une première prestation décevante face à son premier, toréant de loin sans se placer sur le terrain de l’animal. Face à son second, il abdiqua rapidement, ne pouvant pas suivre le rythme du toro. Sa gêne au niveau de la jambe fut trop importante pour tenir le choc.

El Adoureño

Tibo Garcia n’eut pas grande chance au sorteo. Son premier ne lui laissa guère d’espoir en se réfugiant vite contre les planches. Son second vint de loin en début de faena le temps de deux séries droitières. Il tenta de contenir la charge brusque de l’animal avant que celui-ci ne se dirigea vers les planches.

Toro a Toro

Le premier Camino de Santiago est bas avec de la tête. Un toro bien présenté, qui prend une pique. Andy Younes trace une faena inégale. Il réalise une entame de faena rythmée en profitant du fond de noblesse de l’animal. Il torée sur la périphérie son adversaire qui répond sur le début. Sur la seconde partie, le toro manque de moteur, et Younes tarde à conclure. Il abuse de redondos accrochés avant de porter une demi-lame qui fait effet. 1 oreille

Le second Camino de Santiago est bien présenté. Il a du mal à se fixer dans le capote d’El Adoureño. Le gersois laisse le soin de sa lidia à ses banderilleros. 2 piques appuyées de Laurent Langlois. El Adoureño réalise une faena manquante de fond et de sitio face à un toro qui charge en protestant. Il ne trouve pas la bonne formule pour venir à bout d’un toro qui tend vers les planches au fil de la faena. Le français tue d’une entière par l’extérieur tombée.

Tibo Garcia reçoit une troisième Camino de Santiago par de bonnes passes de capote. 1 pique. L’animal a tendance à fuir près des planches. Tibo Garcia tente de lui donner quelques muletazos vers le centre mais il est difficile de fixer l’animal, décasté. Le toro se réfugie près des planches où le français tente de lui donner quelques portes de sorties. Sans options pour Tibo.

Le quatrième est bas et très bien présenté. Il prend une pique en renversant la cavalerie. Le toro montre quelques qualités en début de faena. Andy Younes le cite de loin pour deux séries rythmées. Malheureusement, il ne se croise pas de la faena, donnant l’ensemble des muletazos por fuera. Il le paye à mi faena avec un toro qui se désintéresse peu à peu combat en se réfugiant contre les tablas. En restant entre les cornes de l’animal, il reçoit une sacrée voltera et passe tout près du coup de corne. Il tue après plusieurs pinchazos et descabellos.

El Adoureño hérite du cinquième Camino de Santiago qui sort avec allant dans le ruedo risclois. Sans mise en suerte, il prend une pique en poussant au cheval. El Adoureño est en dessous de son adversaire, inapte physiquement. Sur une jambe, il donne des muletazos sans liant ni maîtrise avant d’abandonner. Il tue sans s’engager son adversaire qui restera inédit avec quelques qualités bonnes à exploiter. Tentative grotesque de vuelta qui n’a pas aboutie sous les sifflets du public.

Tibo Garcia

Tibo Garcia face au dernier Camino de Santiago de la tarde, difficile à fixer. Il prend une seule pique. L’entame de faena du Nîmois est correcte avec deux bonnes séries sur le piton droit. Le toro baisse peu à peu de régime, et prend la direction progressive des tablas en refusant le combat. Tibo tue difficilement avant de saluer à l’issue du combat.

Riscle, Samedi 31 juillet 2021

6 toros de Camino de Santiago pour
Andy Younes : une oreille et salut après avis
El Adoureño : silence et salut au tiers
Tibo Garcia : silence et salut après avis

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :