Mundillo Taurino

Saint Perdon – matin : Une oreille pour Hector Gutierrez et Yon Lamothe

Saint Perdon – matin 

Novillos de Baltasar Iban pour

Hector Gutierrez : une oreille et silence

Yon Lamothe : salut et une oreille

Première novillada de la journée taurine de La Muleta de Saint Perdon. Novillada matinale avec des novillos de Baltasar Iban avant la novillada concours de l’après-midi. Les novilleros sont restés en dessous des possibilités des novillos exigeants, le public n’a pas toujours vu les efforts des novilleros.

Les novillos de Baltasar Iban ont donné du jeu mais se sont montrés violents pour certains, manquant de force et de transmission. Hector Gutierrez et Yon Lamothe ont pu s’exprimer avec la pointe de noblesse que possédaient chacun des novillos. Les deux novilleros ont pu couper une oreille chacun. Hector a retrouvé la confiance perdue à Parentis et Yon a montré son entrega et son envie, ainsi que ses progrès après son passage lors de la novillada de Mont de Marsan.

Juan Antonio Perez Pinto, sobresaliente du jour, a pu s’exprimer lors de deux quites aux troisième et quatrième novillo de la matinée. Le second quite de plus d’importance avec chicuelinas.

Toro à toro 

Hector Gutierrez reçoit par de bonnes véroniques le premier novillo de Baltasar Iban. Il pousse à la première pique et prend une deuxième pique plus légère de la part de Tito Sandoval. Il débute sa faena par doblones puis enchaîne par deux séries à droite de bonnes factures lors desquelles le novillo répète. Il reçoit une grosse voltereta sans conséquences apparentes. Le novillo est exigeant et demande une muleta ferme. Le novillo est avisé et a une charge brusque. Le mexicain part pour des séries de naturelles mais le novillo manque de transmission. La faena manque de liant mais porte sur les tendidos. 3/4 de lame d’effet lent. Une oreille après qu’une partie du public est motivée le reste à demander l’oreille.

Le second novillo pousse sous le fer. Mathieu Guillon salut aux banderilles. Brindis à Romain Laborde. Yon Lamothe débute sa faena par doblones. Il continue par une bonne série de derechazos qui déclenche la musique. Il enchaîne par deux bonnes séries à droite. Yon Lamothe part sur la rive gauche pour des séries qui connectent avec le public. Le novillo manque de force et de transmission mais Yon ne pèse pas assez sur le novillo. Le retour à droite fait que la faena va a menos car le novillo s’est éteint. Une bonne série de face qui redore la fin de faena. Une entière plate et plusieurs descabellos, qui lui font perdre une oreille acquise.  Salut

Hector Gutierrez reçoit par de bonnes véroniques le troisième de la matinée. Le novillo de Baltasar Iban s’emploie sous le fer, pousse fort à la première rencontre, renversant la cavalerie de Bonijol et une deuxième où il pousse également. Brindis au public. Le mexicain débute sa faena par le haut puis enchaîne par deux séries à droite de bonnes factures se faisant tout de même accrocher la muleta en fin de passe. Le novillo est brusque, il donne des coups de tête. Gutierrez réalise une faena qui va a menos voulant trop prolonger face à un novillo qui manque de transmission. Le mexicain est resté en dessous des possibilités de l’animal.  Il dessine de bons muletazos lors de sa faena. Entière d’effet lent. Silence

Le quatrième prend deux piques et renverse la cavalerie à la première. Bon quite de Juan Antonio Perez Pinto par chicuelinas et media. Yon brinde sa faena au public. Le novillo est violent, il donne des coups de tête, il demande une muleta dominatrice. Le novillero de Tartas est débordé sur les deux premières séries. Yon réussit au fil des séries à dessiner une faena qui va a mas. Le novillo est compliqué, il demande les papiers et Yon s’arrime. Il dessine de bonnes séries sur les deux pitons, les meilleurs moments à droite, à gauche le novillo a une charge plus courte. Le novillo manque de transmission et devient arrêté. De ce fait la faena manque de liant. Il termine en terrain réduit avec un novillo qui se retourne vite. Fin de faenas par manoletinas.  Une demi lame efficace. Une oreille pour son entrega et sa détermination.

Anaïs Cazenave

%d blogueurs aiment cette page :