Mundillo Taurino

Vic Fezensac : Grande matinée de Lopez Chaves face à la corrida de Hoyo de la Gitana

Début de journée dominicale à Vic-Fezensac avec la corrida de Hoyo de la Gitana, avec un lot inégal et bien présenté, que seul Domingo Lopez Chaves a su profiter des vertues. Le torero de Salamanca a coupé une oreille et a perdu une supplémentaire à l’épée après deux prestations de haut niveau et une toreria qui traduit la maturité de l’homme.

Le lot de Hoyo de la Gitana a montré peu de choses au cheval malgré un total de 15 piques. Les toros ont parfois manqué de fond et de transmission, mais leurs charges plutôt intéressantes auraient dû permettre un meilleur bilan.

Seul Lopez Chaves a été capable de mettre en avant les qualités de cette ganaderia. Avec métier et en lidiador, le torero salamantin a construit et mené chacun de ses combats d’une main de maître. La douceur de son toreo et sa capacité à comprendre la charge du toro lui a permis d’obtenir l’oreille de son premier adversaire. S’il n’avait pas échoué au second, Lopez Chaves pouvait repartir a hombros. A revoir…

Manuel Escribano, décevant depuis plusieurs mois, n’a pas redressé la barre en cette matinée vicoise. Il n’a pas montré une grande envie de faire les choses, se contentant sur chaque passage d’effectuer le minimum syndical.

Miguel Angel Pacheco a manqué de métier pour pouvoir exister en cette matinée. Face à un lot qui demandait un certain métier, l’andalou n’est pas parvenu à prendre le dessus sur son lot. Il a subi la loi des Hoyo de la Gitana malgré sa volonté de bien faire les choses.

Toro a Toro

Domingo Lopez Chaves hérite d’un premier exemplaire de Hoyo de la Gitana massif et réservé. Il mène une grande lidia pour accompagner le toro. Ce dernier prend 2 piques avec bravoure. Lopez Chaves réalise une entame de faena très lidiadora, en conduisant son toro de main de maître. Il parvient à prendre le dessus sur l’animal et lui arrache 3 séries de derechazo de très bonnes qualités. Après une bonne estocade, il coupe une oreille méritée.

Le second Hoyo de la Gitana est accueilli par Manuel Escribano. Larga de rodilla et véroniques où le toro serre. 2 piques. Escribano réalise une faena décevante face à un adversaire menaçant. Il ne prend pas le dessus sur l’animal. Il tue d’une entière tombée. Salut généreux.

Miguel Angel Pacheco reçoit le troisième Hoyo de la Gitana. Le toro prend 2 piques sans s’impliquer. Il manque de transmission et de rythme. Pacheco laisse quelques détails mais il ne pèse pas forcément sur l’animal.

Le quatrième est bien réceptionné par Lopez Chaves qui torée avec grande précision. Le toro est conduit à 3 reprises à la pique, en partant chaque fois de plus loin. Salut de Jesús Talavan après deux bonnes paires de banderilles. Lopez Chaves trace une grande faena où il parvient à mettre en avant les qualités de charge de son adversaire. Bien que difficile à manier, le toro est parfaitement compris par le torero de Salamanca qui se relâche au fil des muletazos. En fin de faena, la série de naturelles est de grande qualité. Malheureusement il pinche à 3 reprises avant de trouver la clé. Grande ovation et double vuelta pour Lopez Chaves.

Manuel Escribano met le 5° au cheval à 3 reprises. Le toro est brave et part de loin. Tercio de banderilles inégal d’Escribano. Le sévillan est hors du coup tout au long de la faena. Le toro a des possibilités qu’Escribano n’exploitent pas. Quelques sifflets tombent des gradins pour un bilan regrettable.

Le 6° ter du même fer pour Miguel Angel Pacheco, toujours autant discret dans la lidia. Le toro prend 3 piques sans s’employer. Pacheco est en grande difficulté lors de la faena. Il ne maîtrise rien et est dépassé par un toro sur la défensive et pas cadré. Il se fait désarmer à plusieurs reprises et passe proche de la correctionnelle. Il tue d’une entière qui fait effet.

Vic Fezensac, Dimanche 11 juillet 2021

6 toros de Hoyo de la Gitana pour
Domingo Lopez Chaves : une oreille et double vuelta après avis
Manuel Escribano : salut au tiers et silence après avis
Miguel Angel Pacheco : silence et silence

%d blogueurs aiment cette page :