Mundillo Taurino

Arles : Intéressante novillada française en matinée

Matinée intéressante en ce dimanche pascal dans les arènes d’Arles, à l’occasion d’une novillada 100% française. 4 oreilles sont tombées d’un lot de six novillos qui ont donné satisfaction tout au long de la course.

Pourtant, après une sortie pleine de fougue permettant à Tibo Garcia une dizaine de passes consécutives, le novillo de François André a perdu de la force au fil d’une faena difficile pour le novillero, qui s’est employé face à un adversaire qui se retournait rapidement. Après un pinchazo et un avis, le Nîmois reçut une ovation.

Pour son entrée en piste, Maxime Solera a tenté une porta gayola, qui n’a pas eu le résultat escompté, le novillo de Lartet sortant du toril sans conviction. Il n’est pas non plus parvenu à mener une série de passes au capote, mais la faena est allée à mas. Notamment grâce au Nîmois qui est parvenu à toréer son adversaire de loin, après un début contre les planches. La mise à mort fut plus spectaculaire qu’efficace : sans cape et avec un engagement total, mais une épée sur le côté qui fera quand même tomber la première oreille. Vuelta pour le novillo.

La faena de Baptiste Cissé fut plus décousue, malgré un adversaire avec, là encore, du moteur. Le Bayonnais a conclu avec quelques manoletinas avant de rencontrer des difficultés à l’épée avec notamment deux dezcabello. Ovation après avis.

Carlos Olsina est peut-être tombé sur le moins bon adversaire de la matinée. Le Biterrois s’est employé face au Camino de Santiago, proposant quelques séries templées. Le novillero connut une voltera alors qu’il proposait une série de manoletinas. Il obtient une oreille, peut-être généreuse, malgré son engagement total sur la mise à mort.

El Rafi accueille son Malaga avec une série de veroniques chicuelinas intéressante. Après deux piques, le novilllo semble prendre le dessus mais le Nîmois s’impose en patron en multipliant les series profondes, à droite comme à gauche. Une faena maîtrisée, quelque peu ternie par une épée qui lui empêcha de faire tomber les deux oreilles d’un adversaire qui présentait une nouvelle fois beaucoup de mobilité. Oreille et vuleta pour son adversaire.

Adam Samira conclut la matinée avec un exemplaire de Taurelle et fils. Une brave pique a été enchaînée par un tercio de banderilles vibrant, avec salut d’un banderillero. Le rythme de la faena fut donné sur la droite du novillero, plus facilement maniable qu’à gauche. Épée entière pour la mise à mort qui fera tomber la dernière oreille d’une matinée plus que convaincante.

1/3 d’arene
Tibo Garcia : Ovation avec Salut après avis
Maxime Solera : Oreille
Baptiste Cissé : Ovation avec Salut après avis
Carlos Olsina : Oreille après avis
El Rafi : Oreille

One thought on “Arles : Intéressante novillada française en matinée

  1. I just want to tell you that I am just newbie to weblog and definitely savored this web page. Probably I’m planning to bookmark your blog . You definitely have remarkable articles. Thanks a bunch for sharing your web page.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :