Mundillo Taurino

Arles : une alternative triomphale pour Maxime Solera aux côtés de Pablo Aguado

Photos : Christine Nuel

Alternative triomphale pour Maxime Solera dans les arènes d’Arles. Après plusieurs reports dus à la pandémie de Covid-19. Il a réussi à tenir le rang des deux figuras qui lui ont donné l’alternative en coupant une oreille de chacun de ses adversaires. Il sort pas la grande porte aux côtés de Pablo Aguado qui coupe 3 oreilles cet après-midi.

Maxime Solera ouvre la plaza pour son alternative avec une belle entame vers le centre, intéressant son toro distraido. Il lui fait une belle lidia à la pique. Maxime, ressentant une certaine faiblesse du toro, ne l’oblige pas. De belles séries à droite et une, templée à gauche font sonner la musique. Belle estocade d’effet rapide mais le puntillero relève le toro. Oreille après avis.

Morante a touché le moins bon lot de la tarde. Le meilleur de sa prestation est une superbe entame de cape à son premier faisant rugir le public. Une grosse pique et une faena abrégée après une muleta plusieurs fois enganchée. 2/3 de lame. Silence

Bis répétita au second avec bien peu de choses à se mettre sous la retine si ce n’est un début de faena par statuaires et un trincherazo de cartel.

Pablo Aguado laisse une très belle impression à Arles. Une grande qualité capotera avec un temple magistral et un quite par parones à tomber par terre. Une faena symbole du bon goût du toreo sévillan avec des passages superieur croisés à droite le torero se mettant de face. Une demie épée un peu tendida libère une oreille du palco.

Le second toro du lot de Pablo Aguado prend deux belles piques. Le maestro lui sert une faena intelligente et bien architecturée avec jolis cités de loin et passages à droite. Même si celle ci manquait d’un point d’engagement. Une grosse épée un peu basse lui octroie les deux oreilles.

Maxime touche le meilleur sixième du lot. Il paraît déjà être un matador accompli puisque qu’il va lidier son toro jusqu’au centre de la piste à l’ancienne. Le cornu se révèle sous la pique par trois rencontres. Le phocéen met son toro magistralement en valeur avec des cités à droite de l’autre bout de l’arène. Une faena simple et sans fioritures qui porte sur le public. La mise a mort en trois temps fait qu’il n’obtient qu’une seule oreille. Vuelta au toro qui a bu la muleta sans discontinuer amplement méritée. A revoir d’urgence

Arles, Samedi 3 juillet 2021

Morante de la Puebla (sang de toro et azabache avec parements bleus) silence/silence
Pablo Aguado (bleu marine et or) oreille/deux oreilles
Maxime Solera (blanc et or) oreille après avis/oreille après avis

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :