Mundillo Taurino

Béziers : José Maria Manzanares triomphe en clôture de Féria

Photos : Jérémy Busquère

José Maria Manzanares a triomphé lors de la corrida de clôture de la féria de Béziers devant un lot bien présenté de Garcigrande mais manquant globalement de caste, concluant une fade féria. 

Antonio Ferrera coupe le premier trophée de la tarde. Profitant d’un Garcigrande coopératif, le maestro multiplie des séries appliquées sur les deux cornes, bien que la muleta soit parfois accrochée. Un recibir pour conclure. Oreille avec pétition pour la seconde. 

© Jérémy Busquère

Faena impossible à son second entre le vent et le manque de race de son adversaire. A noter une première grosse rencontre avec la cavalerie faisant tomber le cheval et le picador, sorti blessé. Six tentatives pour conclure. Bronca.  

José Maria Manzanares hérite d’un exemplaire plus compliqué pour son entrée en piste. Le maestro ne parvient pas à dominer un adversaire, difficile à manier. La faena ne décolle pas. Silence après une entière. 

Il a ensuite donné une leçon de tauromachie devant un complexe Garcigrande. Après de bonnes veroniques données à la sortie et deux piques convaincantes, Manzanares fait décoller un terne début de faena par une vibrante série à gauche. S’en suivent alors de gracieux enchaînements des deux côtés au cours d’un combat qui est allé à mas, connectant avec le public. Une entière mortelle. Deux oreilles et la grande porte. 

Juan Ortega fait face à un faible Garcigrande sans transmission. S’il s’emploie à multiplier les séries, l’Espagnol ne tire rien de son adversaire et s’y reprend à cinq fois pour mettre fin au combat. Silence. Il coupe finalement une oreille après une faena artistique qui a séduit le public, bien conclue à l’épée. Oreille. 

4000 personnes environ 

Béziers – Dimanche 15 août 2021

6 toros de Garcigrande pour 
Antonio Ferrera : oreille et sifflets
José Maria Manzanares : silence et deux oreilles 
Juan Ortega : silence et oreille

Maxime GIL

%d blogueurs aiment cette page :