Mundillo Taurino

Roquefort : Yon Lamothe triomphe face à une intéressante novillada de La Quinta

Retour des novillos La Quinta dans la monumentale des Pins de Roquefort après une édition 2019 de haut niveau. Cette année, le lot de la famille Conradi aura une nouvelle fois donné satisfaction dans la cité landaise. Le novillero local Yon Lamothe s’est offert une sortie en triomphe en coupant un total de 3 oreilles méritées. Le landais a surclassé ses compagnons de cartel, lui qui réalisait son premier paseo de la temporada (et depuis 2 ans).

Les novillos de l’après-midi sont sortis de présentation inégale, les 3 premiers au gabarit et armures modestes, les 3 derniers plus lourds et plus armés. Au cheval, le 3ème et le 5ème se sont réellement livrés, le premier cité avec bravoure, le cinquième en protestant et mettant du temps à se lancer. Dans le dernier tiers, les novillos sont restés toréables malgré des complications chez le 2ème, 4ème ou le 6ème.

Cristobal Reyes, seul rescapé du cartel de l’an dernier, est passé totalement à côté de sa tarde. Il n’a pas été capable de se mettre au niveau malgré une première faena intéressante, où plusieurs naturelles profondes sont à retenir. En grande difficulté, épée en main, l’espagnol a payé le prix fort de son inefficacité. Inquiétant à une semaine de son alternative historique face aux toros de Miura dans les arènes de Sanlucar de Barrameda !

Carlos Olsina a montré de bonnes choses après un passage sans histoire du côté de Soustons. Le biterrois a fait l’effort face à un premier adversaire peu évident avant de tracer une faena importante face à son second. Il laissa de bons passages où la noblesse de l’animal a permis un mariage de qualité. Malheureusement son épée de côté le prive d’un trophée qui lui tendait les bras.

Yon Lamothe a surpris de nombreux aficionados en cette après-midi roquefortoise. Bien que son lot soit apparu comme le plus favorable, le landais a été capable de se mettre au niveau de ses deux novillos du jour. Il sert deux faenas engagées et intelligentes qui lui permirent d’obtenir un triomphe important. Son pouvoir et sa domination, muleta en main, lui ont offert l’oppotunité de croire en un triomphe. Yon a porté deux estocades de grande qualité s’offrant ainsi une sortie a hombros des arènes de Roquefort.

Toro a Toro

Réception accrochée du premier La Quinta par Cristobal Reyes. Le novillo prend une première pique en protestant au cheval. La seconde est symbolique. Bonnes paires de Merenciano qui salue après une dernière paire spectaculaire. Cristobal Reyes observe son adversaire en début de faena. Il lui sert quelques séries irrégulières à droite en dominant peu à peu l’animal. Mais c’est à gauche qu’il parvient à faire rompre le novillo en laissant plusieurs naturelles de bonne facture. Après un bon nombre de pinchazo, l’espagnol finit par porter un bajonazo qui se révèle efficace sous la protestation du public. 2 avis

Carlos Olsina hérite d’un novillo modeste de gabarit. Le novillo prend une pique puis une seconde symbolique. Le La Quinta est mobile dans le dernier tiers. Carlos Olsina lui sert de bons muletazos notamment à gauche où l’animal transmet. Le novillo est noble mais baisse un peu de régime. Après une première tentative ratée, Olsina met une entière plate et doit utiliser le descabello avec difficulté.

Le troisième La Quinta prend deux bonnes piques en s’impliquant sous le fer de Alberto Sandoval. Yon Lamothe réalise une bonne entame main droite au centre du ruedo. Il sert des passages fluides face à un bon animal. Volontaire et appliqué, le français livre une prestation honorable en profitant des qualités de l’animal, qui charge avec noblesse. Il coupe une oreille après une estocade en place. Vuelta posthume pour le toro.

Cristobal Reyes hérite du joli adversaire de La Quinta qui prend 2 piques, avec une lidia à revoir. Le toro est distrait et manque de fixation. L’espagnol sert une faena qui ne pèse pas assez sur l’animal. Sa tauromachie est juste mais elle n’oblige pas sur le novillo. Il tue laborieusement d’un bajonazo. Quelques sifflets depuis les gradins.

Le cinquième est très bien présenté. Carlos Olsina le mène pour 4 rencontres avec la cavalerie où le toro renverse la monture sur les deux premiers chocs. Le novillo met du temps à partir et ne montre pas vraiment de bravoure malgré les quatre rations de fer. Carlos Olsina propose un bon début de faena. Il domine son adversaire sur deux séries droitières qui donnent le ton. Le La Quinta met la tête mais va baisser en intensité. Olsina s’adapte en traçant une faena assez courte. Il tue d’un vilain bajonazo qui lui coûte logiquement l’oreille malgré une pétition non majoritaire. Vuelta et divisions d’opinions

Le dernier est très bien présenté. Il prend deux piques sans trop pousser. Salut de Mathieu Guillon aux banderilles après 2 excellentes paires. Yon Lamothe réalise une nouvelle faena intéressante qui va à mas. Il parvient à dessiner d’importantes séries sur le piton droit où il canalyse de l’animal. Son placement et ses séries sont justes, et cela porte sur les tendidos. Il tue d’une grande épée qui libère les 2 oreilles.

Roquefort, Dimanche 15 septembre 2021

6 novillos de La Quinta pour
Cristobal Reyes : silence et silence
Carlos Olsina : silence après avis et vuelta
Yon Lamothe : une oreille et 2 oreilles

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :