Mundillo Taurino

Dax : décevante corrida de Pedraza de Yeltes pour l’ouverture de Toros y Salsa

Décevante ouverture de la Féria de Toros y Salsa avec la corrida de Pedraza de Yeltes qui n’aura pas eu le même succès que les dernières années dacquoises. Les arènes étaient remplies quasiment au maximum de la jauge autorisée pour l’occasion.

Le lot de Pedraza de Yeltes débarqué à Dax sortit en piste avec une présentation inégale, trois supérieurs et trois autres plus modestes mais restant conformes à la catégorie de l’arène. Au cheval, plusieurs exemplaires se sont démarqués malgré un manque de fond de bravoure chez certains.. Les 1°, 2° et 6° se sont réellement démarqués par leur bravoure. Les toros ont manqué un peu de tous les éléments, de fond, de caste et de noblesse malgré des qualités bien présentes. Le dernier exemplaire se révéla le plus compliqué de la tarde.

Gomez del Pilar marqua de son empreinte la tarde. Deux réceptions à puerta gayola ont offert un réel coup de projecteur au torero espagnol qui a fait preuve d’un grand courage et d’une grande détermination. Il laissa deux prestations sérieuses mal conclues à l’épée qui lui coûta un succès important.

Morenito de Aranda confirma ses bonnes sensations bayonnaises avec une après-midi intéressante, où il livra deux faenas de métier et de toreria. Des détails notables mais manquant parfois de profondeur pour faire rompre ses adversaires.

Après-midi délicate pour Thomas Dufau qui abordait la dernière corrida de sa temporada 2021. Les bons moments de sa première faena n’ont pas été récompensés faute à une épée défaillante. Il resta en dessous des capacités de son second toro de Pedraza malgré quelques passages de bonne facture. À nouveau, il se retrouva en difficulté au moment de manier les aciers.

Toro a toro

Morenito de Aranda ouvre la tarde face à un bel exemplaire de Pedraza de Yeltes. Il livre une belle prestation à la cape. 2 piques avec un toro qui s’implique. La faena est tracée tout en douceur avec quelques détails très torero. Il cite son adversaire à distance une fois sur chaque piton avec succès. Sur le piton gauche, le toro s’arrête à mi-charge et ne permet pas davantage à l’espagnol. Le Pedraza manque de force et de fond qui envoie la faena a menos. Mise à mort délicate en plusieurs temps.

Thomas Dufau hérite d’un toro de gabarit modeste. Le Pedraza prend 2 piques en poussant au cheval en partant du centre du ruedo. Le toro montre des qualités et du fond dans le dernier tiers. Dufau sert de bons passages sur les deux cornes de l’animal. Son début de faena porte sur les tendidos et déclenche la musique. Cela baisse un peu d’intensité par manque de variété, et baisse du régime du toro. Le landais est en difficulté aux aciers et essuie deux avis avant d’en finir.

Gomez del Pilar reçoit à puerta gayola un toro qui hésite en sortie de chiquero. L’espagnol réalise une lidia appliqué et plusieurs capotazos. 2 piques de bonne facture plus une troisième de l’autre côté du ruedo placée par Morenito de Aranda. Le toro y va avec bravoure. Le tiers de banderilles est contrarié par un toro sur la défensive. Un banderillero passe près de la correctionnelle avant que le matador prenne les choses à son compte, muleta en main. La faena de Gomez del Pilar va a mas. Il réussit à faire rompre le toro au fil des passes malgré le manque de fond de l’animal. Le madrilène parvient à mettre de la douceur et de la continuité dans ses séries. À l’épée, GDP pinche à deux reprises avant une épée concluante. Dommage après sa très bonne prestation.

Malgré sa bonne volonté, Morenito de Aranda loupe sa mise en suerte face au quatrième de la tarde. Rebelote pour la seconde rencontre, l’espagnol ne parvient pas à dominer l’animal. Le Pedraza finit par prendre 3 piques sans grand éclat. Morenito de Aranda assure lui-même la lidia pour ses banderilleros. Le torero de Burgos réalise un très bon début de faena en traçant plusieurs séries en enroulant le toro autour lui. Il oblige l’animal qui manque de fond pour lui extraire le maximum. Malgré un sitio “fuera de cacho”, il tire plusieurs naturelles de qualité face à un toro qui tend de plus en plus vers les planches. Le toro est difficile à estoquer. C’est près des planches par une épée basse que Morenito vient à bout de l’animal.

Le cinquième toro a de la force et de l’énergie. Il renverse à 2 reprises le cheval en poussant sérieusement. La lidia de Thomas Dufau manque de justesse. Il laisse partir le toro du burladero opposé pour une troisième pique décevante, où le toro sortira vite et seul du cheval. Salut des banderilleros. Début de faena par passes changées dans le dos avec un toro qui freine devant le voile. Dufau met plus de conviction dans ses toques pour tenter de dominer le Pedraza. Le toro reste sur la défensive et ne rompt pas. Les muletazos de Dufau sont inégaux, qui obligent le torero à reculer. Il tue d’un 3/4 de lame et l’aide du descabello.

Gomez del Pilar accueille à nouveau son toro à la sortie du toril par larga de rodilla. Le toro reste court dans le capote de Gomez del Pilar qui reste digne jusqu’à la fin. Le toro prend 3 piques avec bravoure, en poussant sur chacune des rencontres entamées de plus en plus loin. La faena est inégale avec un toro exigeant et menaçant. Del Pilar réalise un travail sérieux bien qu’il ne parvienne pas à maîtriser totalement son sujet. Il donne de meilleurs passages sur la corne droite avec des séries enroulées. Il échoue à nouveau à l’épée et perd le crédit de ses efforts.

Dax, Samedi 11 septembre 2021

6 toros de Pedraza de Yeltes pour
Morenito de Aranda : silence et salut
Thomas Dufau : silence et sifflets
Gomez del Pilar : salut et silence

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :