Mundillo Taurino

Dax : grande novillada de Guadaira, Dorian Canton et Adame en triomphe

Dax – Lundi 14 août 2017

Erales de Guadaira pour
Alejandro Adame : 2 oreilles et 2 oreilles
Dorian Canton : 2 oreilles et une oreille

Finale du concours de novillada sans picadors. Des arènes remplie pour l’occasion comme chaque année à Dax. Respect.

Grand lot de novillos de Guadaira, nobles, maniables et offrants la possibilité aux deux apprentis toreros de triompher. 3 vueltas posthumes accordées. Mais sur quels critères ? 

Alejandro Adame a été déclaré triomphateur de la matinée.

Le mexicain livre deux prestations abouties transmettant à chaque reprise avec le public. Deux prestations correctes où il dévoile son répertoire et sa joie de vivre. Attention au mexicain de ne pas toréer le public au lieu de son adversaire.

Dorian Canton a lui fais les frais d’une présidence ce matin en dessous de la novillada. Meilleur sur sa seconde prestation où il dominera de la tête et des épaules son adversaire, la présidence ne lui accordera pas la seconde oreille qui était méritée. Dommage pour lui, même si tous les présents pourront confirmer que Dorian Canton était à la hauteur ce matin et aurait dû pouvoir prétendre au titre de triomphateur.

ALBUM PHOTOS DE JEAN PIERRE SOUCHON

Toro a Toro

Premier eral de Guadaira avec de la charge et d’une grande noblesse. Quite par gaoneras des deux novilleros. Début de faena par statuaire en amenant l’eral vers le centre. L’eral est bon sur les deux pitons permettant au mexicain de tracer une faena variée et rythmée même si parfois trop périphérique. Excellente estocade. 2 oreilles. Vuelta posthume pour l’eral

Second eral de Guadaira pour Dorian Canton. Timide à la cape. Début de faena au centre du ruedo face à un novillo manquant un peu de force. Dorian Canton livre une prestation complète en variant les pitons. En début de faena, la corne droite permet à Dorian de dessiner de jolies derechazos avant de terminer sur un toreo plus statique qui porte sur le public. 1 entière. 2 oreilles et vuelta posthume!! Sur quels critères ?

Le troisième est encore un excellent exemplaire de la ganaderia de Guadaira. Noble, tenant sur pattes et humiliant, offrant une bonne corne gauche à Adame. Le mexicain donne des séries rythmées et des naturelles profondes sur certaines séries mais torée plus le public que son adversaire premier. La faena est un peu trop périphérique mais elle porte sur le public dacquois. 2 oreilles et nouvelle vuelta posthume pour l’eral. Généreux et contesté par une partie mineure du public.

Le dernier Guadaira est bon, noble et chargeant dans la muleta de Dorian Canton. Il a cependant moins de course que les 3 premiers obligeant le béarnais à s’adapter. Après un début de faena avec de longue serie, Dorian réduit intelligemment la distance pour terminer avec un toreo plus statique bien réalisé. Après une entière caída efficace, la présidence lui accorde une seule oreille avec une pétition majeure pour la seconde. Bronca générale à l’issue d’une vuelta bien fêtée.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :